Paris Music, festival de l’inédit

Quand Paris ouvre ses portes les plus mystérieuses aux artistes les plus trendy du moment, cela donne le « Paris Music Festival ». Pour cette 4ème édition, Barbara Carlotti posera sa jolie voix au Petit Palais. Et elle a hâte…

Qu’est-ce que vous a plu dans la proposition du festival Paris Music ?

Je trouve le concept absolument génial. Il va falloir que je m’adapte au lieu, le Petit Palais. Nous allons proposer une formule guitare-voix. C’est une façon différente de faire découvrir ses chansons. Il y a quelque chose de plus direct. C’est presque comme revenir au tout début du disque. De temps en temps, ça fait du bien. C’est plus fragile, plus intime.

L’acoustique est différente aussi…

Oui ! J’imagine qu’au Petit Palais, le son résonne. Il faut éviter d’arriver avec une batterie ! C’est bien de retrouver l’intimité qui peut exister dans les musées.

C’est une façon de respecter le côté sacré du lieu ?

Exactement. C’est une expérience unique. L’esprit du lieu est là. Paris est habitée par ses fantômes. La poésie est partout.

À quel point un lieu comme le Petit Palais peut imprégner la musique qui y est jouée ?

Par la lumière, le décor, l’acoustique aussi. Même au niveau des salles de concert, l’atmosphère n’est jamais la même. Ce ne sont pas les mêmes énergies qui se déploient à chaque fois. Il y a toujours quelque chose à apprivoiser.

Quels sont les lieux les plus insolites où vous ayez joué ?

À mes débuts, j’avais des copains qui tenaient un restaurant en bord de mer au Cap Corse. Il y avait une petite terrasse où les gens prenaient l’apéritif. Je m’y produisais souvent. L’atmosphère était particulière, j’en garde des souvenirs très émus. C’était un endroit assez magique pour chanter.

Le lieu où vous rêveriez de jouer l’année prochaine pour Paris Music ?

La piscine Molitor ?  J’aime beaucoup les piscines ! (Rires). J’aimerais chanter avec des gens qui se baignent autour de moi.

 

L’ACCESSOIRE INDISPENSABLE 

  • Un GPS et une carte Navigo pour aller partout.

LA PLAYLIST POUR S’AMBIANCER AVANT D’Y ALLER

    • « Most Anything » de Sage

    • « Voir les étoiles tomber » de Barbara Carlotti

    • « A peu près » de Pomme

ACCÈS

Listes des lieux sur paris-music.com

C’EST QUAND ? 

14, 15 et 16 mars

 

Sur le même sujet

Charger plus d'actualités...
in mi, ipsum diam venenatis quis mattis porta.