Votre navigateur actuel n'est pas compatible avec RIFFX ! Nous vous conseillons d'utiliser un autre navigateur comme Chrome ou Firefox.

Emilien Colombain présente Teazit Studio, prix MaMA Invent RIFFX 2020

Six start-ups étaient en compétition dans le but de remporter le Prix MaMA Invent RIFFX 2020. Et la grande gagnante de cette édition est Teazit Studio, qui a su s’attirer les faveurs du jury de professionnels. Rencontre avec Emilien Colombain, à l’origine du projet, qui nous raconte comment sa technologie innovante va révolutionner et démocratiser le live streaming.

Bonjour Emilien, quel est ton parcours professionnel ?

J’ai eu une formation dans le management, le marketing et le coaching de performance en entreprise. J’ai d’abord travaillé dans une structure liée au sport de haut niveau, plus précisément en Formule 1. J’ai travaillé dans ce secteur pendant six ans avant de lancer Teazit fin 2016, dont je suis le président depuis bientôt quatre ans.

C’est quoi le concept de Teazit Studio ?

Teazit Studio est une solution qui permet de simplifier la captation, la diffusion et la monétisation de live streaming dans le secteur culturel. Concrètement c’est une solution tout-en-un qui réunit des caméras, un boitier connecté et une plateforme web qui permet en quelques clics de lancer ou de programmer un live streaming multi-caméras. Comment ça fonctionne ? C’est assez simple : il suffit de renseigner un titre, une description et de choisir une date et une heure de diffusion. Ensuite on choisit les canaux de diffusion : on peut diffuser sur les réseaux sociaux en simultané, un site internet ou en privé si on veut par exemple faire de la billetterie. Quand l’événement live va commencer, notre boitier va gérer toute la partie réalisation de manière automatique, notamment le switch entre les caméras, l’encodage des flux et aussi l’enregistrement du live streaming. Ce qui permet de réduire les besoins humains et matériels à déployer sur une production de live streaming multi-caméras, et donc de réduire considérablement les coûts de production. On propose également des solutions de monétisation des live streaming pour envisager de nouveaux modèles économiques 100% web.

A quels types de public s’adresse cette technologie ?

Elle s’adresse aux salles de spectacles, aux salles de concerts, aux théâtres, aux labels, aux studios d’enregistrement, aux artistes, aux clubs, aux organisateurs d’événements… Toute personne souhaitant créer des contenus audiovisuels et envisager des modèles économiques à travers ces productions.

Comment est née l’idée du projet ?

J’ai toujours été passionné de musique et je me suis rendu compte qu’il y avait peu de contenus vidéos, en live, sur les réseaux sociaux, dans le secteur culturel. On a donc fait une étude de marché pour essayer de comprendre cela. Là, on s’est rendu compte que la majorité des acteurs souhaitent faire de la vidéo et du live streaming mais ils ont plusieurs freins : le premier étant le manque de moyens financiers pour voir recours à des contenus de qualité pro. Il y a aussi le manque de temps et de compétences car c’est assez compliqué de faire du live streaming. On s’est dit qu’il y avait quelque chose à faire et qu’il fallait qu’on trouve une solution pour répondre à ces besoins : réduire les coûts de production audiovisuelle et simplifier tout le process pour que ce soit accessible à tous.

Comment est composée l’équipe de Teazit Studio et à quel endroit est-elle implantée ?

Nous sommes une équipe de huit personnes répartie en différentes compétences : des développeurs, des experts en production audiovisuelle et une équipe spécialisée dans le marketing de contenus pour la partie diffusion, création de concept et monétisation. Ça c’est l’équipe opérationnelle. On a aussi les actionnaires-investisseurs qui nous suivent depuis le début de projet. On est basé à Lyon, à H7, qui est le plus gros lieu totem pour les start-ups numériques sur la région Rhône-Alpes. C’est un peu l’équivalent du campus Station F à Paris. Nos bureaux sont accessibles au public et aux professionnels, on peut organiser une démonstration du produit, il suffit de nous contacter par exemple à l’adresse contact@teazit.fr pour convenir d’un rendez-vous.

 

Dans le contexte actuel, sans concerts et festivals en présentiel, Teazit fait encore plus sens en 2020.

C’est sûr, la digitalisation événementielle connait une forte croissance avec ce qui se passe en ce moment, cela oblige les acteurs du secteur culturel à se réinventer, à trouver des alternatives, des solutions… C’est vrai que notre produit répond bien à ces besoins de digitalisation et de trouver de nouveaux modèles économiques. Avant 2020, le marché n’était pas encore très développé, ce n’est pas commun de créer des événements 100% virtuels ou hybrides. Mais le marché a évolué en quelques mois, pour nous c’est une opportunité puisque notre produit s’adapte réellement aux nouveaux usages.

Pourquoi avoir choisi Teazit Studio comme nom ?

On cherchait un nom qui était court et qu’on pouvait retenir facilement, aussi bien en France qu’à l’international. On est donc parti du concept de teasing, de teaser vidéo, puisqu’à la base du projet l’objectif était de faire des petits teasers vidéos pour montrer ce qui se passait en temps réel dans une salle de concerts. Tout le monde pouvait partager des petits teasers vidéos qui étaient géolocalisés sur une carte. Le produit a ensuite évolué mais on a gardé le nom qui sonne toujours très bien et qui est toujours cohérent par rapport à notre activité.

Vous faisiez partie des six projets sélectionnés pour participer à la Pitch Session MaMA Invent RIFFX 2020. Comment as-tu vécu cette expérience ?

Ça fait deux ans que je viens au MaMA Festival et j’avais trouvé le format des Pitch-sessions super sympa.  C’est pour ça que cette année on a décidé de participer, malgré des circonstances un peu spéciales, c’était une expérience enrichissante, qui m’a permis aussi de découvrir d’autres super projets avec lesquels il pourrait potentiellement y avoir des synergies. Une très belle expérience.

Pour couronner le tout, Teazit a remporté le Prix MaMA Invent RIFFX 2020. Félicitations ! Qu’espères-tu que cette victoire vous apportera pour la suite ?

On est vraiment très heureux d’avoir remporté ce prix. C’est toujours intéressant de pouvoir challenger son projet auprès de professionnels, ça nous permet de nous conforter dans la viabilité et dans l’intérêt qu’a notre produit sur le marché, donc c’est très positif et c’est une super nouvelle. On remercie le jury, l’équipe du MaMA, MusicTech France et puis évidemment RIFFX by Crédit Mutuel pour ce prix. L’objectif aujourd’hui est de faire connaitre notre solution, on est une petite structure qui n’a pas de gros moyens de communication. Le prix est une super opportunité d’être mis en avant auprès de notre cible de clients potentiels. Surtout, c’est super de pouvoir participer l’année prochaine au MaMA, en physique on l’espère, de pouvoir exposer et présenter notre produit.

Quels sont vos projets pour 2021 ?

Sur 2021 on a plusieurs stratégies : on a une stratégie produits pour faire évoluer Teazit, notamment en travaillant sur l’interactivité entre l’audience et les artistes. En ce moment, on travaille sur des fonctionnalités qui vont sortir l’année prochaine. C’est un vrai sujet pour nous, parce que on veut créer de nouvelles expériences live à travers notre produit. On veut également faire évoluer tous les moyens de monétisation qu’on a commencé à lancer en 2020, dans le but toujours d’offrir des services plus pertinents à nos clients. L’objectif aussi, ça va être évidemment de se développer en France et d’équiper un maximum de lieux avec notre solution.

Charger plus d'actualités...
id lectus risus. Nullam leo non mattis porta. vulputate, quis ut Aliquam