Votre navigateur actuel n'est pas compatible avec RIFFX ! Nous vous conseillons d'utiliser un autre navigateur comme Chrome ou Firefox.

Les coups de cœur RIFFX du mois (septembre) : Ali Veejay, Black Voices Combo et The Blondy Sheep

Votre rendez-vous de découvertes musicales est de retour ! Chaque mois, RIFFX déniche parmi sa communauté de jeunes talents, des pépites toutes fraîches, qui méritent une écoute attentive et plus encore. Après nos coups de cœur du mois d’août, on attaque la rentrée en pleine forme aux côtés d’Ali Veejay, Black Voices Combo et The Blondy Sheep tout au long du mois de septembre !

Ali Veejay – Last Long

Intello qui vient à la fois du rap et du rock indé, Ali Veejay est un personnage unique en son genre. Ce projet solo pop est né en avril 2017, après que l’artiste a ressorti du grenier une vingtaine de démos et les a retravaillées pour construire un album de neuf titres. A l’écoute de sa voix à fleur de peau et de ses jolies compositions, on confirme que les musiques du monde lui ont ouvert l’âme et la rencontre avec sa femme lui a ouvert le cœur. Ali Veejay jouera le 10 septembre au Petit Bain, ne le ratez pas !

Black Voices Combo – Musique du Lmonde

Avant de devenir un groupe il y a deux ans (Black Voices Combo), Black Voices était à l’origine un projet d’émission radio imaginé en 2004 par Mathieu, à la fois animateur radio et DJ basé à Besançon. Dans tous les cas, Black Voices Combo – né de la rencontre entre Mat et Fabrice Dagobert – fait la part belle aux grands orchestres panafricains et antillais des années 70. Avec eux, tout est question de rythme et de fête, on les suit volontiers dans leurs aventures musicales mêlant afro beat, salsa, mandingue, semba d’Angola, coladeira ou funana du Cap Vert, soca ou kompa des Antilles… Ça vous parle ? Vous allez adorer Musique du Lmonde !

The Blondy Sheep – Eternal Sunshine

Né du désir de retranscrire une amitié à travers la musique en 2017, The Blondy Sheep incarne une indie pop enivrante qui donne des frissons à tous les coups. Avec un premier EP Once We’ll Get There, le groupe originaire de Mantes-la-Jolie nous transporte dans un voyage intime et chaleureux, dans des paysages magnifiés par une amitié puissante et indestructible. A l’écoute d’Eternal Sunshine, on devine les influences d’Angus & Julia Stone ou encore Half Moon Run.

Charger plus d'actualités...
Praesent sed risus accumsan dolor tempus