Trois espoirs pop pour 2014

En ce début d’année, zoom sur trois jeunes groupes qui devraient faire parler d’eux de part et d’autre de la Manche : deux Anglais et un Français qu’un même amour pour les mélodies réunit.

Only Real

Derrière ce nom se cache le jeune Niall Galvin (22 ans), basé à Londres, auteur d’une pop à guitares ouverte à toutes sortes d’influences : le surf rock ou le hip-hop y ont notamment laissé de légères traces. Only Real n’a pour l’heure publié que deux disques : un 45t (l’imparable Backseat Kissers) et un EP (Days In The City) mais on y décèle déjà un style singulier, marqué par une voix trainante et des mélodies qui restent en tête. Sur scène, le groupe étonne par sa grande maîtrise : à la fois cool et efficace, un cocktail parfait pour faire chavirer les cœurs en 2014. Tout ceci avec l’aide du géant Virgin/EMI, qui a flairé le beau coup et sortira le premier album du groupe.

Découvrir :

Only Real – Get It On

Temple

Avec Temples, c’est un pan entier de la pop anglaise qui ressuscite ! Depuis fin 2012, ce très jeune quatuor originaire de Kettering (Northamptonshire) distille quelques singles affolants, qui ont attiré l’attention de Noël Gallagher (Oasis), Johnny Marr (The Smiths, The The) et autres amoureux d’une pop psychédélique où les guitares ont la part-belle. Temples s’inscrit dans une tradition qui court des Beatles à Oasis : mélodies et rythmiques imparables, chœurs qui semblent émerger d’effluves psychotropes. Après une année 2013 passée à se roder sur scène dans de nombreux festivals, les jeunes chevelus attaquent 2014 avec un premier album appelé à connaître un grand succès.

Découvrir :

Temples – Colours To Life

The Pirouettes

De la pop française et même mieux : de la pop en français ! Avec ses synthétiseurs et sa légèreté presque naïve, The Pirouettes se souvient des années 1980, une époque que Vickie Chérie et Léo Bear Creek n’ont pourtant pas connue. Ils ont à peine la vingtaine mais déjà un joli parcours : Léo n’est autre que le batteur des excellents Coming Soon et a déjà fricoté avec la scène folk new-yorkaise (avec le groupe Antsy Pants, il place une chanson au générique du film Juno en 2007). Leur premier EP s’intitule L’importance des Autres et regorge de chansons accrocheuses où les voix des jeunes perdreaux se mélangent avec douceur. Parfois aux frontières du kitsch mais sincère et touchant.

Découvrir The Pirouettes sur BandCamp

Vincent Théval

Crédit Photo Temples : © James Loveday

Sur le même sujet

Charger plus d'actualités...
leo. consectetur id sed id id, risus. efficitur. fringilla