Strugg : dualité abrasive (coup de cœur Riffx.fr)

Strugg est un duo électro rock puissant, inspiré de la scène noisy et indus. Impulsif et tribal, Strugg est un condensé d’énergie brute à découvrir sur scène et sur disque pour les amoureux d’émotions fortes !

Entre électro, rock et indus, Strugg n’a pas choisi. Au départ un projet solo de Vincent Delcourt, Strugg s’est longtemps cherché dans l’univers électro, pour finalement devenir un projet bicéphale aux influences punk et noisy. L’arrivée de Manu, à la guitare et au moog, aux côtés de Vincent (alias Strugg) a permis d’aller jusqu’au bout d’un processus s’orientant vers le rock, l’électro, le métal et l’indus.

« Au départ, mon projet était très électro rock. Après m’être cherché artistiquement, je suis revenu à mes influences initiales, autour du rock, de l’indus et du métal » explique Strugg.
Travailler avec Manu, qu’il rencontre dans les coulisses de festivals où les deux artistes se produisaient chacun de leur côté, apparaît comme une évidence, tandis que le guitariste est plus tourné vers des musiques telles que le stoner ou le rock noisy.

Le solitaire Vincent est séduit par l’idée d’offrir une nouvelle dimension au projet, avec la contribution artistique de Manu, et le fait de présenter un set live à deux. « Avant cela j’étais tout seul derrière mes machines. Avec Manu, nous avons un live construit et énergique ». Manu passe de la guitare au moog, tandis que Vincent chante devant la scène, entouré de ses machines.

Côté influences, Strugg cite volontiers Sonic Youth, mais aussi David Bowie, ou encore Nirvana, Queens of the Stone Age et Amon Tobin, sans oublier des classiques tels que Radiohead. Cette diversité dans les goûts musicaux de la formation se retrouve dans la volonté de ne pas rester enfermé dans un genre musical déterminé. «Je ne me suis jamais dit que je voulais jouer tel ou tel type de musique. C’est la violence que j’avais enfouie au fond de moi qui m’a orienté vers l’actuel univers musical de Strugg », explique Vincent.

Lutte sonore

Le nom même de Strugg fait référence au combat, au désordre, en prenant sa racine du terme « Struggle » en anglais qui signifie se débattre. « La sonorité des mots a autant d’importance, voire plus, que le sens » explique Vincent.
Ecorché vif, son premier projet solo « Kamikaz » un EP de 4 titres sorti en format digital, est porté sur les thèmes de rejet : la violence, la haine des choses, la rancune…

« Disorders in Progress » le nouvel album paru en 2015 est plus posé, plus réfléchi. Les textes abordent la schizophrénie, la dualité… Les différentes facettes d’une même personne, en reflet à une nouvelle entité, « Strugg » qui est passé d’un seul à deux personnalités, deux visages.

Sur scène cette dualité s’exprime par des maquillages, et la recherche d’une atmosphère spécifique. « Nous travaillons beaucoup sur les éclairages » explique Strugg à ce sujet.
La scène est d’ailleurs la partie sur laquelle le duo s’investit le plus, travaillant un set à l’identité propre. « L’image, sur scène et en dehors de la scène, fait partie de ce qui nous définit, d’un point de vue artistique », ajoute Vincent, qui a fait appel au talent de la photographe Aurélie Compain pour créer l’univers visuel de la formation.

Strugg sera à découvrir live le 17 juillet 2015 a Festival des K-Cow-Phonies à Chichery (89). De nouvelles dates sont prévues pour la rentrée.
Découvrez l’univers et les prochaines dates de Strugg sur Riffx

Nathalie Paul


Portrait chinois de Strugg

Si vous étiez une chanson ?

Vincent : Life on Mars de David Bowie pour son « intemporalité », sa mélodie et parce que c’est une chanson que j’aurais voulu écrire.
Manu : Songs for the deaf de Queens of the Stone Age. Pour son côté mystique et pêchu.

Si vous étiez un instrument ?

Vincent : « Une guitare Fender Jaguar parce qu’elles sont magnifiques, qu’elles s’accordent mal, qu’elles sonnent « noise ». »
Manu : « une guitare Fender Telecaster, pour sa simplicité et son caractère. »

Si vous étiez un élément de la nature ?

Vincent : « Le feu qui même s’il provoque la mort, est aussi source de lumière, de chaleur et donc de vie. »
Manu : « Le vent pour ça puissance et ça douceur. »

Le top 10 des chanteurs/artistes pour Vincent

Sonic Youth
David Bowie
Girls Against Boys
Nine inch Nails
Radiohead
The Cure
Amon Tobin
Alain Bashung
Depeche Mode
Fugazi

Le top 10 des artistes pour Manu

Queens of the Stone Age
Nine Inch Nails
Nirvana
Rage Against the Machine
Sungrazer
Electric Electric
Toots and the Maytals
Pink Floyd
Air
Deus

Crédit photos : © Samuel Ribet

Sur le même sujet

Charger plus d'actualités...

Dead Can dance. Musique sans frontière

quis, Aliquam porta. libero. venenatis, Sed non ipsum Praesent consequat. Donec Praesent