Skence : « Home »

La musique est une histoire de cycle : après le retour de l’acid music, des synthé 80’s, voici venu le temps du come-back du trip-hop (appelé aussi l’abstract hip-hop). Ce style, basé sur des rythmiques hip-hop instrumentales, avait fait son temps dans les années 1990 avec des artistes comme l’Américain Dj Shadow ou Dj Cam en France. Le genre s’est ringardisé à cause de centaines de compilations lounges trop uniformes : les producteurs livraient une même soupe (une rythmique rap, un sample de jazz, une nappe de violon) et ont tué eux-mêmes la poule aux œufs d’or. Skence, jeune beatmaker (producteur de beats) Nantais se place dans la roue des excellents Flying Lotus ou Dj Krush, pour livrer un album assez classe qui redonne quelques lettres de noblesse à ce genre musical. D’abstract hip-hop, il est bien question ici mais pas seulement. Oodd Knight Klub lorgne du côté d’un vieil électro 90’s, La cible Trebanka marie 8 bit et pop onirique quand à The Traitor, il est un pur track rap avec au chant le jeune franco-américain Calvin Davey. « Home » s’avère au final un beau trip musical à défaut d’être révolutionnaire. Skence possède un vrai talent qui va bien au-delà d’un simple « revival ». À suivre…

Willy Richert

Sur le même sujet

Charger plus d'actualités...