Sam Tiba : Bromance#17

Chien fou échappé du Club Cheval, Sam Tiba propose un nouvel EP apaisé et de toute beauté. On peut être perplexe devant les productions du collectif parisien Club Cheval mais le talent de Sam Tiba, lui, fait l’unanimité. Son nouvel EP navigue entre une R&B ultra nappé synthétique (Déguisement), electro-pop (Up in the Clouds) qui n’aurait pas dépareillé sur le Discovery des Daft Punk. On présente souvent la nouvelle scène française électronique comme une scène décomplexée, poussant les curseurs assez loin quand il s’agit de s’approprier un style. On retrouve donc ici tous les ingrédients d’un producteur français 2.0. On suivra de très près l’évolution du Nordiste et on notera qu’avec Illangelo (Bromance#16), – le label de référence de la branchitude – Bromance effectue un virage R&B assez étonnant. Va-t-on voir débarquer en France des remixes de Britney Spears ou Miley Cirus ?

Willy Richert

Découvrir :

Jean-Louis Murat – J’ai fréquenté la beauté

Sur le même sujet

Charger plus d'actualités...
ut felis quis Praesent odio luctus massa consequat. Donec sed velit, tempus