RIFFX.Hebdo : L’actu des Naive New Beaters

La joyeuse bande de trublions calée des Naive New Beaters nous partage son actu dans ce nouvel épisode de l’hebdo RIFFX !  

– Là c’est pas encore vraiment la récré mais quand on part en tournée…
– Je t’arrête parce que tu baves. Je me permets d’intervenir.
– Merci !

 

Messieurs, j’ai fait une sorte de bingo loto de la manière dont la presse vous définissait. Je vous le soumets. Il y a les « trublions de l’électro-pop », « Le trio pop-électro décalé », « La joyeuse bande », ou enfin carrément « Les déjantés ».

– « La joyeuse bande » moi j’aime bien.
– J’aime bien le côté trublion.

 

Le terme « Trublion » ?

– Ouais le terme « trublion ».

 

On reçoit donc la joyeuse bande de trublions calée des Naive New Beaters, les NNBS pour les puristes. Votre quatrième album « Fun Hours » arrive. Il a été construit dans l’euphorie dans la tournée, c’est-à-dire que là ça sent bon la foirinette et la nouba j’ai envie de dire. Ouais c’est très ringard ce que je viens dire dire.

– Alors non, « nouba » je suis dedans, « la foirinette » alors là permets moi de te dire que…- Nouveau mot.

– Ouais, ouais nouveau mot.

– Contrairement aux autres disques en fait on a commencé à le composer pendant qu’on était en tournée donc, effectivement, il est assez joyeux.

– Oui, on essayait de faire comme si on était encore dans le game de la tournée.

– « Fun Hours » c’est le temps, c’est l’instant, profitons maintenant qu’il en est encore temps.

– Il y a une volonté de danse c’est vrai.

 

Une volonté très clairement affichée

– De danse chaleureuse.

 

 …de danse chaleureuse.

– Oui, oui, oui, oui.

 

On est un peu moins rock, on est plus disco, c’est très 80’s aussi.

– Ah, pas mal ! Bonne approche, c’est vrai c’est un peu plus SDF, soul disco funk.

 

Ah c’est du SDF ?

– J’ai pensé à ça aux toilettes tout à l’heure.

 

C’est déposé en vrai ?

– Euh non non, mais là, je me suis dit… Une forme d’insouciance musicale.

 

Vous avez commencé les festivités, avec « Mékoué en duo avec JeanJass, et d’ailleurs le clip qui est une sorte de « Mad Max » mais sur l’A75 direction Clermont Ferrand.

– C’était plus « Duel » que « Mad Max » mais ça peut être « Mad Max » aussi.

– Et c’était pas mal résumé.

 

Après on a eu « Addicted to Joy » vraiment plus dans un état d’esprit, j’ai envie de dire Summer Hit, même si je déteste les gens qui disent summer hit.

– C’est un beau qualificatif pour ce titre.

 

Pour la rentrée vous nous avez offert « I See Fire » avec Ana Zimmer dont le clip que tu as réalisé est presque une sorte de prolongement de la pochette de l’album.

– Ah exact !

 

Est-ce que, quelque part, ce clip, effectivement ne résume pas l’essence même du délire « Fun Hours » ?

– Tu as dit la bonne phrase, enfin si on devait répondre de cette question, ce serait oui
c’est vrai qu’on a prolongé le délire de la pochette et ça rassemble un peu tous les
éléments de « Fun Hours ».

 

On va s’encanailler puisque c’est vraiment parfait. C’est quoi, c’est le début de la récré là pour vous ?

– Ah oui, c’est le moment où ça sonne.

 

Bam ! Et là c’est le début.

– On sort !

 

Merci beaucoup vraiment …

– Tu veux qu’on se sert la main ? Je t’ai obligé en fait.

– C’était un plaisir !

 

Et toi aussi, je te sers la main avec grand plaisir. Merci beaucoup les gars !

 

Sur le même sujet

Charger plus d'actualités...

DJ Cam : Miami Vice

Passi : Ère Afrique

fringilla ipsum facilisis leo sit vel,