RIFFX.Hebdo : L’actu de Claudio Capéo

Il était sur la scène des NRJ Music Awards samedi dernier, Claudio Capéo est aujourd’hui dans l’hebdo RIFFX pour nous présenter son actu !

– Vas y !

 

Oh bah non je vais pas taper sur ta tête quand même !

– Bah vas-y quoi !

 

Oh bah non je n’oserais pas. Comme ça ?

Allez ! Claudio Capéo, un homme debout, mais en l’occurrence assis à mes côtés. Vanne très peu originale.

– Et c’est plus un homme de « roux » là tu vois ?

 

Tu as sublimé ma vanne. Mais c’est surtout un homme rempli d’excitation nous le constatons. Pourquoi ? Parce qu’il est à la veille du départ d’aller vérifier la loi carrez de tous les Zéniths français. Et comment ça se manifeste ? Par une joie, une joie absolue !

Moi je n’entends plus de cette partie-là en fait, il faut savoir, vraiment du visage. Donc oui la tournée des Zénith ! Ça veut dire quoi ? Ça veut dire que ces derniers temps..

– Ça veut dire qu’on va faire de la musique !

 

…on est en réarrangement de morceaux

– On est en pleine résidence, on est en train de bosser tout ça avec plein de belles personnes, avec une grande équipe et puis voilà on est super méga bouillants, on est chauds ! On en a envie de repartir, on a envie de retrouver notre public, on a envie de s’éclater voilà, on a envie de prendre du plaisir.

 

« Tant que rien ne m’arrête ». On est déjà sur du disque de platine et alors si on cumule avec l’album d’avant c’est le million !

– On y est presque on va pas mentir, on y est presque ! On y est presque, on est en train de le frôler tu vois. On est juste des petits potes qui faisons de la musique, qui nous éclatons avec des instrus, puis avec beaucoup de délires !

 

On se fait un petit tour du proprio puisque dans cet album, qu’est-ce qu’on retrouve ? « Ta main » qui était le premier extrait.

– Ouais !

 

L’excellent « Mais que Dieu me pardonne »…

– Ouais avec Kendji.

 

…en duo avec Kendji qui permet de chauffer les cordes vocales. J’aurais jamais dû le lancer sur ça. Mais également, également « Plus haut » et puis « Et toi » avec les copains des BDA.

– Exactement, exactement, et puis d’autres singles qui arrivent avec une réédition qui arrive aussi dans pas longtemps avec des titres de Grand Corps Malade, avec des titres de Slimane.

 

Voilà il y a une réédition avec des exclus, il y a des exclus !

– Oui avec du travail collectif, plein de choses différentes.

 

Tu restes toujours fidèle aux tiens. Aux tiens déjà dès la première chanson de l’album, tes origines puisque tu chantes in italiano une chanson que tu as écrite pour faire chialer tes parents tu l’as avoué.

– C’était la petite surprise, c’était le petit cadeau pour mes parents tu vois. Il y a eu « Riche » sur le premier album, cette fois-ci je voulais faire un titre sur mes parents.

 

 Les amis, zyeutez les dates à côté de chez vous parce que ça arrive. Comme ça, j’en donne 3, celles qui sont sélectionnées le 21 novembre c’est l’Olympia, mais c’est déjà complet, fallait se dépêcher ! Mais on a le Zénith de Paris le 14 mars et tu termines de part chez toi à Strasbourg le 4 avril. Voilà ! Et je peux vous dire, parce qu’il me l’a dit, il me l’a dit à moi Claudio Capéo, l’ancien menuisier, il m’a dit « ça va envoyer du bois ».

– Grave !

 

Moi Claudio, moi je file chez l’ORL…

– Ouais ok.

 

… de ce pas.

– D’accord !

 

Mais sinon c’était un plaisir.

– Ouais c’était cool !

 

Quoi ?

– Super !

 

Ah oui il a fait ça, il a fait ça.

Sur le même sujet

Charger plus d'actualités...