Votre navigateur actuel n'est pas compatible avec RIFFX ! Nous vous conseillons d'utiliser un autre navigateur comme Chrome ou Firefox.

RIFFX.Hebdo : la playlist de Camille Esteban

Cette semaine dans le RIFFX.Hebdo rencontre avec Camille Esteban. De Tryo à Alain Souchon découvrez les titres qu’elle a souhaité vous partager dans sa playlist ! Après son passage à The Voice, un premier EP sorti en 2018, Camille Esteban s’apprête à sortir son 1er album au printemps 2021. En attendant sa sortie, un premier extrait « Chico » est déjà disponible !

C’est un petit clap.

La chanson pour te découvrir ?

C’est « Chico », c’est la première que j’ai sortie et c’est là où on peut me découvrir dans mon nouvel univers. Il y a cette touche espagnole, il y a du reggae un peu moderne. « Chico » c’est un mec qui a envie de lâcher sa routine et de voyager, de changer d’air, donc ça me représente pas mal.

La chanson qui te rappelle chez toi ?

Je dirais que ce serait « Foule sentimentale » d’Alain Souchon. Il n’habite pas très loin de chez moi et en fait c’est un artiste qu’on côtoie.

Tu côtoies des fois Alain, tu le croises ?

Oui en brocante, c’est vrai en plus, je te jure que c’est vrai.

La chanson The Voice ?

La chanson The Voice c’est « Dans le noir » de Diam’s. C’est celle que j’ai reprise, c’est celle qui m’a faite connaître à l’échelle un peu nationale, donc c’est « Dans le noir ». J’ai choisi cette chanson parce que c’est une chanson de rap et donc du coup je voulais un peu casser les codes de TF1, la télévision, tout ça et je voulais arriver avec un petit style vestimentaire un peu plus classe et arriver avec un texte vraiment lourd pour dénoncer un peu tout ce qu’il se passe en société.

Le feat dont t’es le plus fière ?

Je dirais que c’est Tryo. C’est un groupe que j’écoute depuis que je suis au collège et c’est un groupe qui marche encore aujourd’hui. C’est 25 ans de carrière et puis en plus la collab’ dans laquelle je suis c’est un album où il y a pratiquement tous les artistes français donc c’est assez cool. Sinon j’ai fait un feat avec Féfé & Leeroy, dont pareil, je suis trop fière, j’écoutais « Saïan Supa Crew » pendant très longtemps et ce sont des gars trop cools.

Ta chanson préférée de BDA ?

La chanson que je kiffe de Boulevard des Airs c’est « Emmène-moi ». C’est la chanson grâce à laquelle je les ai connus et puis j’ai fait leur première partie et après ça Sylvain j’adore ce qu’il écrit, j’adore la façon dont il amène les choses et on a co-écrit une chanson ensemble.

Ta chanson préférée de Sexion d’assaut ?

Je dirais que c’est « Wati by night », c’est une chanson sur laquelle j’ai kiffé en soirée avec mes potes. Je trouve le texte hyper cool, hyper marrant, ça me rappelait l’époque de Diam’s aussi. J’ai pu rencontrer Maska après par la suite, qui a une plume qui est hyper large. On a co-écrit peut-être deux-trois morceaux quand-même. Du coup d’avoir Sylvain de Boulevard des Airs ça ramène une petite touche pop, d’avoir un Maska ça ramène un côté un peu plus urbain, donc c’était hyper intéressant de travailler avec ces deux personnes-là.

Ta chanson préférée de Taïro ?

C’est « Ainsi soit-il », c’est un morceau de reggae. Déjà il faut savoir que Taïro c’est un artiste que j’écoute vraiment beaucoup, même encore aujourd’hui, je l’écoute tous les jours. À la base je n’avais pas pensé forcément écrire avec lui et ça s’est fait hyper naturellement en fait. C’est un mec qui kiffe les mêmes choses que moi, il kiffe les voyages, il kiffe le reggae. Donc c’était hyper facile aussi de bosser avec lui.

La chanson avec ton grand-père ?

La chanson qui me rappelle mon grand-père c’est « A La Nanita Nana », c’est une berceuse que ma grand-mère me chantait quand j’étais petite. Ce qu’on fait avec mon grand-père aussi que je kiffe bien c’est écouter du Rosalia. Déjà il faut savoir que mon grand-père est hyper fier de moi, enfin que je fasse de la musique, que je chante en espagnol. Il ne parle pas français donc déjà toutes mes chansons françaises il ne les comprend pas forcément. C’est pour moi mon meilleur pote et donc je voulais qu’il soit sur l’album parce que je trouvais ça hyper intéressant. Je voulais écrire un morceau sur nos origines, sur d’où il vient, donc il s’appelle Mélia et je ne me voyais pas la faire sans l’inviter dessus.

Ta chanson de la honte ?

La chanson de la honte en ce moment je dirais que c’est « Wejdene ». Je suis désolée.

Merci beaucoup Camille !

Charger plus d'actualités...
Aenean id lectus ut Praesent odio