RIFFX.Actu : Rencontre avec Anaïs Delva

A 2 jours de la sortie d’ « Obsidienne »,  Anaïs Delva fait le point sur cet album très personnel.

Un deux, un deux, ça marche ici ? Vous m’entendez dans le microphone ? On est plutôt sur celle de …

  • Celle-là ? Celle-là ?

 Personne ne s’est mis d’accord sur la caméra. Anaïs Delva, bonjour ! Très chère Anaïs Delva, nous sommes tout à fait précisément deux jours avant l’anniversaire de Bono, de Doc Gynéco, d’Aya Nakamura, et avant la sortie de ton album !

  • Mais attends, mais mon album sort le jour de l’anniversaire d’Aya Nakamura ?

Absolument !

  •  C’est ouf !

Comment est ton thermostat émotionnel ? On est sur du 7 ou 8 là à peu près ?

  •  Mais on est sur du 42 même !

« Obsidienne », tel est le nom, tel est l’intitulé de cet album. Alors l’obsidienne, c’est quoi ? C’est une roche volcanique.

  • Tout à fait !

Et j’ai même vu que c’est la roche qui est utilisée dans « Game of thrones » mais qui s’appelle Verredragon…

  • C’est vrai !

…pour essentiellement buter du White Walkers.

  • Oui c’est vrai ! Alors ça, je m’en suis rendue compte, en plus, il n’y a pas longtemps quand ils ont dit, en VO, le mot « obsidienne », j’étais trop contente.

Alors, ce que j’ai vu également, sur l’obsidienne c’est que c’est une roche donc volcanique qui est l’incarnation de la vérité et de l’introspection. Est-ce que cet album a été un album libérateur ?

  • Alors, j’adore les pierres, j’adore la lithothérapie, j’ai beaucoup de pierres à la maison.

La lithothérapie ? Tu l’as placé, comme si, effectivement, j’allais parfaitement comprendre ce mot et, pas du tout.

  • Je fais partie de ces gens bizarres qui à chaque pleine lune, nettoient leurs pierres, les purifient. Le mec va penser que je suis dingue.

Ouais c’est ça, tu sais quoi allonge-toi…

  • Voilà.

…on va en parler.

  • J’adore ça et il se trouve qu’il y a une pierre qui est très puissante, qui s’appelle l’obsidienne, qui est la pierre de l’introspection. Et je me suis dit que c’était sympa comme clin d’oeil de l’appeler comme ça cet album puisque c’est la première pierre sur le chemin de mon parcours solo. C’est un petit peu une espèce de carte de visite de qui je suis. Ça parle de ma famille, ça parle de mes relations amoureuses, ça parle d’expériences très personnelles, donc voilà c’était vraiment une grosse introspection, je me suis dit ok voilà.

On t’a toujours découvert incarnant des personnages. Il y a eu, évidemment, les princesses Disney, évidemment Elsa de «La Reine des Neiges», mais même des personnages dans des comédies musicales. Et là, finalement, j’ai envie de dire que tu te dévoiles, tu te mets à nu, on te découvre personnellement là.

  • Tout à fait. Oui c’est vrai. Il y a eu cet énorme succès avec «La Reine des Neiges» qui fait que j’ai été associé au monde de l’enfance, mais je suis une femme dans la trentaine. Je me suis un peu perdue, moi, dans tout ça. On m’appelait même plus par mon prénom. Il y a un truc un petit peu où on se trouve un peu désincarné. D’où cet album qui est justement très simple, authentique et honnête je pense.

Tu l’as dit, un album personnel, enjoué, positif même s’il y a aussi des moments tendres et introspectifs. Globalement, la couleur générale, de cet album c’est plutôt quelque chose de…

  • C’est plutôt positif.

… « Feel Good » j’ai envie de dire.

  • J’ai essayé. Le but c’était que ce soit solaire. Le mood, c’était un petit peu, voilà, même quand ça ne va pas, on relève la tête et puis on sourit quoi.

 Et, il y a actuellement la tournée avec Piaf.

  • Oui, je suis sur scène, au Théâtre de la Tour Eiffel, dans un beau spectacle qui a été écrit par Jacques Pessis qui s’appelle « I Love Piaf ». C’est vraiment une biographie musicale d’Edith Piaf.

Merci beaucoup Anaïs.

  • Merci à toi !

L’album « Obsidienne » sort juste avant ton anniversaire, presque, quelque part, tu t’auto-fais un cadeau en fait. Mais achetez son album sinon vraiment.

  • Sinon ouais, ce serait un super cadeau pour mon anniversaire, c’est d’acheter « Obsidienne ».

 Merci, Anaïs, vraiment.

  • Merci !

Sur le même sujet

Charger plus d'actualités...

Von D. Dubstep made in France

Synapson : DJ enneigés

ipsum Lorem ultricies accumsan id leo neque. facilisis nunc Curabitur Phasellus