RIFFX.Actu : On a interviewé Jenifer

Actuellement en pleine tournée des Zénith, Jenifer vient se confier sur son album et ses concerts, mais aussi sur ses autres projets artistiques !

Moi j’ai tout fait pour aller vite ! On est fichus, on est obligés de tout refaire ! Ma très chère Jenifer !

  • Oui !

Commençons peut-être déjà par l’actualité brûlante telle une plancha. Ouais, l’art de la métaphore. La tournée !

  •  Une page, deux tournées. Jeu de mots. Tu as aimé ?

Oui, c’est le chiffre deux, voilà comme ça ! Puisque effectivement, deux salles, deux ambiances.

  • J’ai toujours revendiqué mon amour pour les salles plus intimes. Et ça faisait longtemps aussi que je n’avais pas proposé un spectacle dans des salles type Zénith. Donc, en fait, il y a des versions qui se veulent différentes musicalement, pour pouvoir proposer deux spectacles différents au public.

 On a terminé la première phase un peu …

  •  Exactement.

… ambiance coin de cheminée.

  • …cette première vague est terminée.

Et là, on bascule, dans la deuxième phase électrique et flamboyante.

  • Oui c’est ça, qui se veut toute aussi joyeuse. Voilà, c’est hyper positif sur scène. Je suis entourée de musiciennes avec qui je me permets de revisiter l’ancien répertoire et les nouvelles chansons. Enfin. J’attendais ça avec une grande impatience. Mais d’une autre manière qu’on a pu le revisiter sur la première vague de tournée.

Cette tournée et cet album intitulés « Nouvelle page », donc petit indice sémantique, il y a quelque chose de l’ordre de la résilience. On est sur une renaissance.

  • J’ai une manière assez philosophique de voir la vie, je me dis que le meilleur moyen de se remettre les idées en place, c’est d’entamer une nouvelle page, même si le livre reste le même. J’avais besoin de ça, je suis repartie avec une nouvelle équipe, avec de nouvelles énergies. Je suis d’une nature plutôt pudique, c’est toujours compliqué de parler de soi, et puis, de livrer ses sentiments comme ça, en parlant. Je le fais en chanson, c’est pas au hasard si je suis chanteuse je pense.

Habile, plutôt bien choisi.

  • Et cet album, il a une forme un petit peu d’exutoire quelque part chez moi, il y a un effet qui est thérapeutique, de toute façon, sur chacun de mes albums. Mais celui-ci, davantage.

 Huitième album, et j’ai regardé le huitième titre, de ton huitième album qui s’appelle « Amour.0 ». Je sais, ça fait un peu psychopathe du chiffre comme ça mais tu vas voir à où je veux en venir …

  • Je suis un peu comme ça aussi.

… c’est que effectivement, il y a quand même ce thème omniprésent de l’amour, toujours.

  • Qui est un peu mon moteur. J’aborde l’amour, encore une fois, mais sous d’autres coutures cette fois-ci. D’une manière, peut-être, un petit peu plus positive qu’habituellement. Et, effectivement, ce n’est pas au hasard si ce titre-là est en numéro 8. Bravo !

Là, tu vas être sur tous les fronts. Jenifer, chanteuse, évidemment bien sûr. Jenifer, coach sur The Voice, huitième saison. Aussi, décidément. En tant qu’actrice, film d’animation, « Playmobil » qui va arriver où tu incarnes la bonne fée.

  • Oui, j’ai encore eu le plaisir de doubler. Exactement, Marraine la bonne fée. Je me suis régalée, voilà. Avec Jérôme Commandeur, Franck Dubosc et Kad Merad. Chouette équipe ! Et je chante la chanson.

Il y a la salle Pleyel, aussi, qui va arriver.

  • Oui, et bien je finis ma double page de tournée.

C’est le chapitre final, c’est le point final.

  • Exactement, oui, à la salle Pleyel.

Du coup, tu peux me réserver, peut-être une place ? Ouais, je fais ma réservation en direct

  • Avec grand plaisir !

Je peux ?

  • Ouais.

Donc moi c’est booké de mon côté. Maintenant, les amis, allez-y vite tout de suite ! Merci beaucoup Jenifer !

  • Merci à toi !

 C’était très cool.

  • Merci !

Sur le même sujet

Charger plus d'actualités...

Von D. Dubstep made in France

justo risus. velit, ante. vulputate, in venenatis,