Psy4 de la rime : 4e dimension

Ce qui impressionne, à la première écoute du quatrième album des Marseillais, c’est le son, puissant et la qualité des textes, sans concession. Véritable état des lieux de la deuxième ville de France, le titre Crise de nerfs vaut tous les reportages de TF1. Excellent titre aussi que ce Visage de la honte sur la réussite décomplexée des fils d’immigrés. Bien sûr, les trois cousins (Alonzo, Vincenzo et Soprano) et Sya Styles ne font pas toujours pas dans la dentelle (Au charbon) et tombent parfois dans la facilité (Fallait le faire) mais il se dégage de cet album une vraie fraicheur et surtout un regard lucide sur la société. On préfèrera tout de même les titres plus politiques Afrikan money ou King de ma life à leur prose « lover » (Juste pour une nuit). Petit bémol : la production, assez formatée, flirte parfois avec les clichés R&B ou électro mais l’humour sauve l’affaire avec notamment Lever tôt. Ce nouvel album devrait même plaire aux supporters du PSG (excepté sur le dernier titre Perf de ouf) mais bon, on ne peut pas reprocher aux supporters de l’OM un ou deux vannes sur leur frère ennemi !

Willy Richert

Sur le même sujet

Charger plus d'actualités...

Bigott : Blue Jeans

ultricies ipsum ut justo ut Donec tristique dolor. suscipit