Si lors d’une soirée quelqu’un commence à vous taper sur le système avec sa propension à tout connaître de la musique, demandez-lui s’il connaît l’album We Had To Let You Have It de Noir… Il y a fort à parier qu’il ou elle ne le connaisse pas, et pour cause, c’est le seul du groupe. Mieux, la formation a splitté en 1971 avant même la sortie de l’album, autant dire qu’il n’existe que très peu d’informations sur elle.
C’est pourtant le premier groupe rock intégralement composé de musiciens noirs. On pourrait même préciser de rock progressif, à l’heure où Genesis et Pink Floyd allaient populariser ce genre de musique à planner…
Malgré cette affiliation, l’album We Had To Let You Have It regorge d’inspirations différentes : blues, soul, gospel et jazz, tout y passe. Et pour ne rien gâcher, les morceaux tirent en longueur pour profiter à plein de la virtuosité du quatuor, dès le premier morceau qui dure plus de 9 minutes.
La cote de la première édition vinyle de cet album est aujourd’hui l’une des plus hautes du marché : il se négocie à plus de 500 euros. Sur la plateforme d’échange Discogs, la demande est trois fois plus forte que l’offre et il est noté 4,32 sur 5, soit aussi bien qu’Imagine de John Lennon, sorti la même année.
Alors si vous voulez vous distinguer, dépêchez-vous d’écouter We Had To Let You Have It de Noir, un LP_Story_by_RIFFX mention caviar !



vulputate, leo odio dapibus nunc suscipit ut porta. libero tempus