Pascal Arbez-Nicolas est l’un des leaders de la scène électro française. Ah pardon, vous le connaissez beaucoup mieux sous son nom de scène, Vitalic. Le natif de Dijon aura mis sur le marché son 4ème album studio quand il jouera à l’Aéronef de Lille le 27 janvier prochain.
Cet album, Voyager, est aussi attendu qu’un but d’Edinson Cavani devant des cages vides. Pour patienter, Vitalic et son équipe ont eu la bonne idée de rendre public fin octobre un premier single, Waiting for the Stars, qui donne une petite idée de la dynamique choisie par Pascal. Euh, pardon, par Vitalic. On parle d’une néo disco dark et pêchue à la fois, inspirée d’un Georgio Moroder boostée au ginseng, le tout mâtiné de basses profondes et de patterns rythmiques à l’efficacité redoutable.
Je vais me tenter à la traduction d’une définition que Vitalic lui-même a donné à un média britannique, soyez bien attentif c’est un tantinet compliqué, pour lui, Voyager est une odyssée spatiale dans le cosmos, qui transporte des tubes remplis d’énergie rétro-futuristes, parfaits pour danser en apesanteur, qui alterne avec des moments mélancoliques et apaisés pour contempler les galaxies perdues du vaste cosmos. Je vous avais prévenus, c’est un peu compliqué.
N’en reste pas moins les premières vidéos sur le web de son live ODC, ça s’écrit O.D.C. mais en anglais ça fait bien odyssée, de ce qu’on a pu voir en termes de visuel et entendre, ça mérite amplement d’aller guincher sur les beats endiablés de Vitalic le vendredi 27 janvier à l’Aéronef de Lille, et il passera forcément près de chez vous après, rendez-vous sur la billetterie de RIFFX pour en savoir plus.



risus velit, ante. Aenean vel, Curabitur Donec