Votre navigateur actuel n'est pas compatible avec RIFFX ! Nous vous conseillons d'utiliser un autre navigateur comme Chrome ou Firefox.

Damien Saez n’est vraiment pas un artiste comme les autres. Celui qui s’autoproclamait Jeune et Con au début des années 2000, qui est capable d’écrire une chanson en une nuit électorale, c’était après le 1er tour de la présidentielle de 2002, eh bien il revient avec un projet indescriptible, véritable challenge pour le chroniqueur musical, en toute humilité je ne suis pas sûr de réussir, mais je vais essayer.
Tout a commencé en juin 2016 avec l’affolement des réseaux sociaux et de la webosphère suite à une redirection du site de Saez sur culturecontreculture.fr. Quelques jours plus tard, ce site proposait Le Manifeste pour 60 euros, sans préciser ce que l’on achetait. Cela s’est précisé fin juillet, avec un objet artistique non identifié qui fera date dans l’histoire de la musique et des techniques de communication.
Le Manifeste est un concept où le public est partie prenante, en 4 actes. Le premier, vague, est une déclamation poétique. Le deuxième acte consiste cet automne en deux albums, uniquement diffusés en streaming.
C’est le troisième acte qui nous intéresse là, car la symbolique n’a pas besoin d’explication : Saez se produira 3 soirs d’affilée au Bataclan de Paris, les 21, 22 et 23 décembre. La date du 21 est déjà complète. Faîtes vite pour les deux autres…
En guise de quatrième acte, Saez sera en tournée en 2017, de Luxembourg le 7 mars à Rouen le 19 avril, puis retour à Paris les 21 et 22. Une soirée festival indépendant est par ailleurs annoncée pour cet été, mais la date n’est pas encore précisée.
Que verrez-vous ? Pour le moment, nul ne le sait. Il est question, je cite, de « scènes de tableaux sur des scènes de concerts ».
Nous suivrons sur Radio RIFFX cette tournée très particulière, alors restez bien connectés à RIFFX.fr !


suscipit pulvinar elit. id, ut leo dictum non commodo Phasellus