Ils sont nombreux, les talents qu’hier on découvrait, devenus depuis des valeurs sûres, à s’être frottés aux scènes parisiennes du MaMA Festival : Christine & The Queens, Jain, Ibeyi, Radio Elvis, Salut c’est cool, Acid Arab, Eddy de Pretto… La liste est trop longue pour être détaillée ici, mais n’hésitez pas à visiter le site mamafestival.com, vous y retrouverez aussi la programmation complète de l’édition 2018 qui a tout pour plaire.
Ne serait-ce que la dernière soirée, celle du 19 octobre, qui devrait vous enchanter et vous convaincre de vous organiser pour sauter de salle en salle entre la Place de Clichy et Pigalle.
Et si en plus je vous dis que les programmateurs font venir ce même vendredi soir l’auteur du tube planétaire Save Tonight, par ailleurs frérot de Neneh Cherry, oui, c’est bien Eagle-Eye Cherry qui fera son grand retour sur une scène française, où il défendra les compos de son 5ème album, Streets of You.
De Stockholm à Nairobi, c’est ce que vous propose le MaMA Festival grâce l’afro-electro hip-hop des kenyans de Blinky Bill. On descendra un peu plus en latitude avec Dope Saint Jude, une sud-africaine de Cape Town. Le rap africain est décidément à l’honneur cette année, notamment avec ceux du burkinabé Smarty et du marocain Zamdane.
Au rayon électro, vous vous laisserez surprendre par la transe tantrique des français Bobun Fever, les lourdes basses de Form ou encore la mystérieuse  » Electric Blue Witch Hop  » d’Estère.
A ne pas manquer donc, le MaMA Festival qui se tiendra du 17 au 19 octobre dans une dizaine de salles des 9ème et 18ème arrondissements. Et quand des hauts lieux du patrimoine titi-parisien se mettent aux musiques actuelles, on adore ça à Radio RIFFX !



dapibus pulvinar accumsan porta. id mi, ipsum commodo velit,