Alors que Madonna semble être à son apogée en 1986, la chanteuse arrive une nouvelle fois à nous sortir des tubes les uns après les autres, et toujours nous surprendre.
Pas encore totalement la Madonna provocante de Vogue, mais un peu plus sensuelle et femme que dans Holiday, la chanteuse américaine nous propose cette année là La Isla Bonita, une spanish lullaby, à savoir une berceuse espagnole comme elle le dit si bien dans les paroles.
Extrait de son album True Blue, la chanson qui a été écrite tout d’abord comme une complainte avait été proposée à Michael Jackson.
Mais c’est finalement Madonna qui va récupérer cette chanson en y changeant un peu les paroles.
Il s’agit là de là toute première chanson de la madonne dans laquelle figure des influences hispaniques.
C’est également à ce jour l’une des chansons les plus chantées en live par Madonna.
Preuve qu’elle doit l’affectionner tout particulièrement.
Quoiqu’il en soit, le titre devient rapidement un énorme succès mondial, et atteint facilement les premières places des classements, au Royaume Uni, en Allemagne, en Belgique, ainsi que chez nous, en France.