James Hunter – Titre : Whatever it Takes

C’est le retour du maître blanc de la soul, qui officie depuis plus de 30 ans sur les scènes du monde entier, j’ai nommé James Hunter.
Si il est souvent associé à Amy Winehouse pour son groove hors norme, lui cite plutôt la soul de Sam Cooke comme référence, et ajoute même qu’elle est un élément majeur dans ses influences.
James Hunter se fait d’abord connaître au milieu de années 80 avec son groupe Howlin’ Wilf and the Vee-Jays, avec qui il a sorti quatre albums en très peu de temps.
Puis, une décennie plus tard, c’est en solo qu’il retrouve le chemin des studios et des scènes du monde. S’en suivront cinq albums entre 1996 et 2013.
Le sixième tant attendu vient de sortir. Intitulé « Whatever it Takes », il n’est constitué que de chansons d’amour. Le titre qui donne son nom à cet opus retrace les difficultés rencontrées par l’Anglais pour faire venir sa femme, Américaine, vivre avec lui à Brighton. Ecoutons donc ce « Whatever it Takes », par James Hunter.