Votre navigateur actuel n'est pas compatible avec RIFFX ! Nous vous conseillons d'utiliser un autre navigateur comme Chrome ou Firefox.

LP Story Grace / Jeff Buckley
Il n’aura fallu qu’un seul album à Jeff Buckley pour entrer dans le Panthéon du Rock et malgré sa disparition accidentelle, faire de lui un artiste majeur des années 90. L’album Grace arrive dans les bacs le 23 août 1994. Il sortit d’abord en Europe, puis aux Etats-Unis.
Quand Jeff Buckley entre avec ses musiciens aux studios de Bearsville, à côté de Woodstock, il n’a qu’une vague idée de ce que l’album serait, tout au plus un album de reprise. Il avait l’habitude de jouer certains des morceaux qui finirent sur le tracklisting, tels que Mojo Pin, Eternal Life ou le single Grace. C’est également au Sin-é, un bar du Lower East Side de New-York que Buckley reprenait le Hallelujah de Leonard Cohen.
Si l’accueil fut beaucoup plus enthousiaste en Europe qu’aux Etats-Unis, la critique reconnut à Jeff Buckley un talent rare qui se concrétisera en France par le Grand Prix de l’Académie Charles-Cros.
En termes de ventes, l’album s’est vendu à 750 000 exemplaires dans le monde dont 180 000 aux Etats-Unis. Mais c’était loin de rembourser l’avance qu’avait accordée Columbia… Jeff Buckley devait donc enchaîner les concerts sans fin, et la fatigue commença à devenir un frein à sa création. Il avouera même aux Inrockuptibles se sentir  » Cheap et inutile « , incapable d’écrire.
Le 29 mai 1997, Jeff Buckley attendait ses musiciens à Memphis. Avec un ami, il décide d’aller nager tout habillé dans un affluent du Mississippi. Il disparaîtra dans les eaux après le passage d’un bateau à aube et son corps n’est retrouvé que six jours plus tard… Jeff Buckley avait 30 ans.
Reste un album qui marqua l’histoire du rock par sa voix et son inspiration néo romantique, Grace doit faire partie de votre playlist #LP_Story by RIFFX.


consectetur mi, Lorem ut eget ut commodo porta. Praesent