Pour sa 13ème édition, le Generiq Festival respecte son ADN et offrira cette année encore du 6 au 9 février une myriade de concerts à travers les pays dijonnais, mulhousien, de Besançon et de Montbéliard… Nous avons sélectionné pour vous les concerts plutôt électro qui vous seront proposés…

A Dijon jeudi 6 février, c’est la Trap-Pop d’Yseult qui devrait vous mettre en ébullition, elle jouera le lendemain à la Rodia de Besançon.
Elle y partagera l’affiche avec Simon Henner, producteur marseillais d’une electro-pop toute en subtilité et délicatesse qui porte la marque French 79 Live. Ce même soir à Dijon, l’electro d’N’TO se déploiera dans la salle avec une musique faite de voyages et d’invitation à danser.

Du côté de Montbéliard, c’est un tourangeau qui chante, joue du piano et produit une pop aux couleurs synthétiques et tout en contraste, Mottron sera l’une des têtes d’affiche de l’Accent à Montbéliard vendredi 7 février.

Samedi 8 février, la scène electro proposée par le Generiq Festival se déplacera au Noumatroff de Mulhouse, avec un duo qui signe sous le nom d’ATOEM des compos organiques et inspirées. Il partage l’affiche avec celui qui débuta au sein du collectif Heretik System et qui signe aujourd’hui des remixes pour Depeche Mode et les Chemical Brothers, je veux parler de Popof, lui aussi aux machines du Noumatroff à Mulhouse.

Voilà un aperçu de ce que vous réserve le Generiq, le reste de la programmation est à retrouver sur generiq-festival.com et à écouter sur RiffX.fr !