Pixies : EP 2 « Blue eyed hexe »

Le groupe le plus influent des années 1990 a surpris son monde en annonçant sa reformation l’année dernière. Au-delà de cette excellente nouvelle pour les fans, c’est surtout la qualité de leur premier single Bagboy qui a rassuré : Pixies will never die ! On attendait donc avec impatience la suite, un EP2 : le voilà et l’excitation ne retombe pas. Plus proche de « Trompe le monde » que de « Doolitle », on retrouve avec plaisir la voix si particulière de Black Francis, les guitares acérées de Joey Santiago et la production du très fidèle Gil Norton. Écouter un album des Pixies est assez proche de la sensation de conduire sur une route dont on ne sait pas si elle va nous mener droit dans le mur ou au bord d’un précipice… mais ici, pas de sortie de route. On le regretterait presque l’absence de Kim Deal à la basse expliquant peut être cela. Les auteurs de Where is my mind ? viendront tester leur popularité dans les plus grands festivals du monde cet été (Lollapalooza) et s’arrêteront en France le 2 juillet au festival des Nuits de Fourvière et au festival Beauregard de Caen le 6 juillet. D’autres dates devaient être annoncées d’ici peu.

Willy Richert

Découvrir :
Pixies – Magdalena

Sur le même sujet

Charger plus d'actualités...