Paul McCartney – New

L’enthousiasme pour seul moteur, Paul McCartney publie, à 71 ans, un album d’une simplicité et d’une fraicheur émouvantes. L’écriture est sûre et souple, les chansons mélodieuses, discrètement modernes quand il le faut (les ponts synthétiques flottants de l’excellente Alligator, la belle Looking At Her et son refrain appuyé par une rythmique électronique efficace). Les souvenirs des Beatles et des Wings traversent bien des titres, classiques mais vivifiants : guitares, piano et chœurs emballés en un peu moins de trois minutes sur la pimpante Save Us, le single enjoué New, la ballade psychédélique On My Way To Work, le piano solo de Scared. En point d’orgue, l’une des plus belles chansons écrites en solo par l’ancien Beatles : Early Days convoque de vieux souvenirs autour de deux guitares acoustiques, un harmonium et une rythmique discrète. Et cette voix si familière et précieuse, qui porte en elle cinquante ans d’histoire de la pop mais reste à jamais juvénile.

Vincent Théval

Découvrir :
Paul McCartney – Queenie Eye

Sur le même sujet

Charger plus d'actualités...

Archive : Axiom

quis, Aenean mi, Praesent luctus sem, adipiscing facilisis ultricies sit