New Order : Pourquoi c’est culte ?

Le nouvel album de New Order, « Music Complete », sort le 25 septembre avec en featurings Iggy Pop, La Roux et Killers. Occasion pour Riffx de revenir sur l’histoire du groupe qui fait la jonction entre rock et dance music.

New Order est né en 1980. Bernard Sumner (chant et guitare), Peter Hook (basse) et Stephen Morris (batterie) sont les musiciens du mythique groupe Joy Division dont le chanteur charismatique, Ian Curtis, se suicide en mai 1980. Après la mort de l’âme de Joy Division, ils décident de continuer l’aventure sous le nom de New Order en singeant tout d’abord la new wave sombre de leur ancien groupe avant d’inventer l’électro pop grâce au titre culte Blue Monday, meilleure vente de maxi 45 tours vinyle de l’histoire.
Le son de New Order se caractérise par le jeu de basse de Peter Hook, tantôt rythmique tantôt mélodique. Le groupe s’est toujours fait discret dans les medias et la plupart de ses premiers maxis ne mentionnaient même pas le nom de groupe. New Order se prépare aujourd’hui à sortir son onzième album (hors live et compilation) et se produira partout dans le monde sans Peter Hook (ce dernier ayant décidé de se consacrer au métier de DJ et de remixe des titres de Joy Division). L’influence du groupe de Manchester est incommensurable dans l’histoire de la dance en Angleterre et, sans eux, une grande partie du public pop n’aurait pas découvert la musique électronique. Des groupes comme Radiohead, Chemical Brothers ou Depeche Mode revendiquent ouvertement l’influence exercée par l’« ordre nouveau ». « Restless » leur nouveau single de haute-tenue annonce ainsi le grand retour du groupe qui a réconcilié les fans des Smiths et ceux de Kraftwerk. On en reparle bientôt…

Willy Richert

Découvrir :

New Order – Blue Monday 88

Crédit Photo : © Nick Wilson

Sur le même sujet

Charger plus d'actualités...
elit. Curabitur mattis ut consequat. ut Praesent diam Phasellus facilisis