Naila : un écho pop groove aux géants de la Motown !

Entre Soul, rock, groove et pop, Naila importe de sa Trinité natale une énergie intemporelle, qui rappelle les plus belles heures de la Motown. Un coup de cœur Riffx.fr à découvrir de toute urgence.

Naila a commencé à chanter enfant à La Trinité, dans les Caraïbes, son pays d’origine. « Je suis née dans la musique », explique la chanteuse, dont la mère est professeur de piano et le père était Pasteur à l’église. « Je n’avais pas vraiment le choix » s’amuse-t-elle. A l’église, l’ambiance gospel et festive était de rigueur, tandis que sa mère recevait certains étudiants à la maison, sous le regard attentif de Naila.

Naila a ensuite chanté en semi professionnelle à La Trinidad, puis aux Etats-Unis. Elle fait les chœurs dans des orchestres et pour des têtes d’affiche locales : Nicholas Brancker, 3 Canal, Machel Montano, Rupee et Beenie Man.

Mais c’est en France qu’elle rencontre son producteur, après avoir trouvé l’âme soeur. « J’ai suivi l’amour jusqu’à la France », explique-t-elle. La jeune Trinidadienne débarque donc à Roubaix, dans le Nord, où elle poursuit ses études de musique classique au conservatoire. C’est d’ailleurs là qu’elle apprend à maîtriser la langue de Molière.

C’est via ses amis du conservatoire qu’elle fait la connaissance de son producteur, Jeoffrey, fasciné par sa voix et son énergie. Quant à elle, elle se laisse envoûter par ses compositions. Le tandem musical est créé en cette année 2008.
A présent, Naila est sur le point de sortir son premier album autoproduit. Les morceaux sont tous sur bande. Il reste à finaliser le mixage et la postproduction.

Une carrière internationale en vue

Naila, de part son parcours personnel, n’a pas peur de viser une carrière internationale. Cela va même de soi.
L’artiste partage son temps entre Bahreïn -où elle vit avec son compagnon et leur petite fille de un an et demi, La Trinité (où reste sa famille et ses amis) et Paris, où elle développe son réseau professionnel et artistique.
C’est d’ailleurs à Paris que Naila a donné son tout premier concert en tant qu’artiste solo, en novembre 2013… Aidée par son producteur, elle a déroché un contrat chez le tourneur Blue Line et a pu donner des concerts aux Etats-Unis, au Canada, au Québec et en Inde en 2014.

L’artiste chante nativement en anglais et son style musical est un mélange de soul, de funk, de pop et de rock. « Nous appelons notre style musical la « soul futuriste » explique Naila. Elle se revendique de Diana Ross, James Brown ou encore de Michael Jackson… entre autres génies de la soul et de la pop.

Cette énergie positive se retrouve dans le nouveau clip Bye Bye paru le 13 octobre 2014 :

« Jeoffreyet moi réalisons les chansons ensemble. En général c’est moi qui signe les textes et lui la musique », détaille Naila. Les chansons parlent ainsi de ce qu’elle a vécu, de son parcours, de l’amour, de l’angoisse, des rencontres, de ses rêves et de ses déceptions. « Il n’y a rien de mélancolique dans notre musique qui est plutôt enjouée, malgré des thèmes parfois graves. Nous trouvons toujours quelque chose de positif à toutes les situations, et je garde la foi et la moral », ajoute Naila, qui conclut : « On reste fun ».

Il est vrai que Naila est imprégnée de cette culture de la fête si caractéristique des Caraïbes, et de leurs carnavals. « A La Trinité, le carnaval est l’occasion d’oublier tous les problèmes, c’est un moment où on se lâche ». Une ambiance qu’elle se plait d’ailleurs à reproduire en concert, à la grande surprise du public… c’est ce qu’elle a montré lors de son concert au festival Musiks à Manosque en 2014 où elle a joué devant 17.000 personnes en première partie d’Amen Bent, entraînant tout le monde dans sa folie !

Nathalie Paul


Le portrait chinois de Naila

Si vous étiez une chanson : Rolling on the River de Tina Turner. C’est une chanson qui parle d’un personnage qui continue d’avancer, malgré l’adversité. Que rien n’arrête et qui a tout quitté pour suivre son chemin. Je me reconnais beaucoup dans cette chanson.

Si vous étiez un instrument ? Un violon. Après le chant, c’est l’instrument qui me procure le plus d’émotion, et qui me touche comme si c’était moi qui chantais.

Si vous étiez un objet ? Un ballon, parce que ça rebondit !

Votre top 5 des artistes ?
J’ai déjà cité Tina Turner et James Brown… Mais mon top 5 est :

• Angélique Kidjo (une femme à voir absolument en concert).
• Beyonce : je suis fan.. j’aime sa façon de gérer ce qui lui arrive dans son métier.
• Usher : sa voix est magnifique. Il sait vraiment chanter.
• The Police (et Sting) : la voix et la mélodie
• En tant que caribéenne, je cite Bob Marley… normal !

Et je vais ajouter un bonus à mon top 5 avec la grande dame du calypso : Calypso Rose. J’ai déjà eu l’occasion de l’accompagner en tournée pour faire les chœurs. C’est une très grande dame. »

Pour aller plus loin :
• Suivez Naila sur RIFFX.fr
• Et sur sa page Facebook

Sur le même sujet

Charger plus d'actualités...
sem, ut pulvinar venenatis, eget ut felis lectus velit, libero. facilisis vel,