Mavis Staples : Une histoire de famille

Grande figure de la soul américaine, Mavis Staples vient de publier – à 76 ans – un nouvel album écrit par quelques brillants auteurs compositeurs. L’occasion de revenir sur son parcours avec les fabuleux Staple Singers, récemment célébrés par le coffret « Faith & Grace – A Family Journey 1953-1976 ».

Avec Livin’ On A High Note, Mavis Staples écrit le nouveau chapitre d’une histoire entamée il y a plus de soixante ans ! Et elle le fait avec une élégance et une vitalité impressionnantes. Pour ce nouvel album, elle s’est entourée de plusieurs auteurs compositeurs brillants, comme Nick Cave, Justin Vernon (Bon Iver), Benjamin Booker ou Matt Ward (qui produit le disque). Entre folk, soul et rhythm’n’blues, la voix de Mavis Staples fait toujours des merveilles, comme au temps des Staple Singers, le groupe formé par son père en 1953.

Du gospel à la pop
Le parcours des Staple Singers est sans véritable équivalent dans l’histoire de la pop. Paru il y a quelques semaines, le coffret « Faith & Grace – A Family Journey 1953-1976 » en rend compte parfaitement. Ce groupe familial est mis sur pied par Roebuck ‘Pops’ Staples au début des années 1950, avec trois de ses enfants. Leur registre : le gospel. Les scènes où ils se produisent : les églises. Mais le quatuor se distingue des autres formations gospel par le jeu de guitare électrique de Pops Staples, qui réarrange des morceaux traditionnels et – très tôt – compose aussi ses propres morceaux. Dès leurs premiers enregistrements, les Staple Singers connaissent un important succès.

Une musique engagée
Au fil des années, le succès va croître et le groupe va adapter son style et son répertoire : au début des années 1960, il se tourne vers le folk – alors en plein renouveau – avec notamment des reprises de Bob Dylan. C’est aussi l’époque des luttes pour les droits civiques aux États-Unis : les Staple Singers deviennent des proches de Martin Luther King, qu’ils accompagnent dans sa lutte contre la ségrégation raciale.

Dans la chaleur de la soul
Musicalement, les Staple Singers vont bientôt inscrire leurs chansons dans un genre encore différent : la soul. À la fin des années 1960, il signent avec le mythique label Stax et publient, au début des années 1970, des disques qui seront leurs plus gros succès. C’est le cas du single Respect Yourself, devenu un classique. Le son chaleureux, les claviers, les cuivres et les chœurs sont caractéristiques du meilleur de la soul. La carrière du groupe s’essouffle à la fin des années 1970 mais les Staple Singers continueront de se produire sur scène.

Mavis Staples solo
Quant à Mavis Staples, elle a entamé une carrière solo en 1969, marquée notamment en 1989 par un album enregistré avec Prince. Les années 2000 sonnent l’heure de la renaissance artistique, où elle se réapproprie l’héritage des Staple Singers. Cette dernière période est marquée par des collaborations avec des artistes plus jeunes, comme Jeff Tweedy (du groupe Wilco) qui produit deux albums et Matt Ward qui réalise le tout nouveau « Livin’ On A High Note ». Une longévité revigorante.

Vincent Théval

Découvrir :

Mavis Staples – Livin’ On A High Note

Crédit Photo : © Chris Strong

Sur le même sujet

Charger plus d'actualités...
quis elementum dolor dapibus Praesent eget