Massive Attack : Ritual Spirit

Le monde de la trip-hop s’est vu offrir une émotion forte avec ce retour inespéré. Massive Attack reprend du service ! Alors, certes, il ne s’agit pour l’instant que d’un EP de quatre titres mais l’annonce d’un prochain à venir et d’un album complet avant la fin de l’année a complété l’effervescence dans les rangs des fans. Le duo de Bristol (Robert Del Naja alias 3D et Grant Marshall alias Daddy G. – le troisième membre d’origine Andrew Volwes, alias Mushroom ayant quitté le collectif depuis 1999) s’est comme toujours entouré d’un vivier d’interprètes de haute volée. Il y a là l’une de leurs voix historiques en la présence de Tricky, mais également celles du rappeur Roots Manuva, de l’étonnant Azekel et du groupe de hip-hop Young Fathers qui assurera d’ailleurs les premières parties de leur tournée européenne.

En quatre titres Massive Attack parvient à faire traverser leur tension glaciale dans des paysages plus ou moins éclairés qui, s’ils laissent deviner que le hip-hop reprend une place centrale dans le projet, ne nous donnent aucune certitude sur la couleur de l’album à venir. De l’inquiétant au mystérieux, de la lueur aux lyrisme froid, tout avance en syncopes, en contretemps, en lignes de basse noires et en percus cardiaques L’éclectisme sera certainement de mise mais l’homogénéité qui manquait à leur dernier né « Heligoland » (2010) devrait cette fois tenir l’ensemble d’une main de fer. Il reste que le Take It There qui mêle le flow de 3D et la voix de Tricky résonne comme un terrain que l’on avait bien connu il y a dix ans de cela (Karmacoma, chanson emblématique du groupe). Un coup de nostalgie qui clôt cet E.P. décidément bien trop court qui nous laisse plus affamés qu’avant. Et plus impatients encore.

Marjorie Risacher

Découvrir :

Massive Attack, Tricky & 3D – Take It There

Sur le même sujet

Charger plus d'actualités...

DJ Kicks : Seth Troxler

ut venenatis, velit, libero commodo consequat. tempus ipsum Nullam quis, elementum et,