M : on dit aime !

Après une tournée en famille et un hommage au Mali, Matthieu Chedid revient dans la peau de M pour un superbe album en forme de renaissance et une tournée qui s’annonce déjà culte. Le phœnix prend son envol…

Vous êtes de retour dans la peau de M. Comment vous sentez-vous ?

Je ne perds jamais vraiment M. C’est ma part artistique. Je l’ai toujours plus ou moins à l’extérieur ou à l’intérieur de moi. Cet album, c’est un retour à l’intime en tout cas. Je sors de mes projets collectifs et familiaux. Je le vis comme un alignement intérieur, un retour à l’essentiel.

À qui s’adresse cette lettre infinie ?

C’est une lettre intime que j’adresse à l’univers, à l’autre. C’est l’envie d’être profond mais clair dans mes propos. J’aime que le sens ne soit pas trop fermé et que chacun puisse attraper des choses. C’est comme si je parlais à mes proches.

C’est donc un album qui dit beaucoup sur vous ?

Oui. J’avais besoin de me livrer. Cet album, c’est une double renaissance pour moi qui viens juste de devenir papa. C’est un tournant de ma vie. De manière générale, j’ai l’impression de repartir de zéro à chaque nouvel album. Comme dans un jeu vidéo, je passe au level suivant !

Thomas Bangalter, l’un des membres de Daft Punk, a produit deux morceaux sur l’album. C’est comment de travailler avec lui ?

C’est quelqu’un qui a une vision très forte de la musique. C’est très enrichissant de partager du temps avec lui. Nous avons travaillé dans son studio qui fut le studio historique de Michel Berger. Quand j’ai enregistré « L’autre paradis », un hommage à Michel et France Gall, c’était troublant car j’étais sur son piano avec son micro. C’était un grand moment.

Sur votre album et dans vos concerts, on retrouve les sonorités funk de vos débuts…

Oui c’est vrai. Je suis avant tout musicien. J’aime le groove et le rythme. C’est un point commun que nous avons Thomas et moi. Je me sens toujours complexé sur la production de mes albums, je suis plutôt un homme de live.

Vous avez une choriste spéciale sur l’album, notamment pour Superchérie…

Oui, c’est ma fille Billie. Elle a la musique en elle. C’est moi qui lui ai demandé de participer à l’album entre deux rendez-vous avec ses copines. Elle passait parfois 10 minutes dans mon studio. Elle a une élégance naturelle.

Elle aimerait en faire son métier ?

Pour l’instant, elle est dans les préoccupations d’adolescente. Elle aime profondément la musique mais ce n’est pas une obsession.

Votre grand-mère aussi n’est jamais loin…

Oui, c’est quelqu’un qui me protège, qui m’inspire et m’émeut. J’ai la chance d’avoir un héritage incroyable. Je la cite parfois dans mes textes. Ma grand-mère est une muse éternelle.

« Logique est ton écho » a accompagné la dernière marche pour le climat. Vous l’avez même chantée en live. C’est important de vous sentir utile en tant qu’artiste ?

Oui, j’ai besoin de me reconnecter à la terre, d’être solidaire avec sa souffrance. L’artiste est aussi là pour donner des bonnes vibrations. J’aime l’idée de guérir par la musique.

Le jeune papa est en plein dans les nuits sans sommeil ?

C’est surtout pour la maman car moi je pars en tournée ! (Rires). Et quand il y en a, c’est un grand bonheur.

L’INFO EN +

  • 13 : c’est le chiffre fétiche de M. Il y a 13 chansons sur son dernier album, la lettre M est la 13ème de l’alphabet. Il a même remporté 13 Victoires de la musique dans sa carrière !

 

L’ACCESSOIRE INDISPENSABLE 

  • Une crête d’oiseau

 

LE TITRE POUR S’AMBIANCER AVANT D’Y ALLER

  • « Superchérie » de M

 

Lettre infinie. Album disponible. (Wagram/3ème bureau)

 

 C’EST QUAND ?

  • En tournée dans toute la France à partir du 23 mars 2019

Sur le même sujet

Charger plus d'actualités...

Dominique A : Eleor

Orties : Duo piquant !

felis dolor. mi, dapibus in venenatis