Votre navigateur actuel n'est pas compatible avec RIFFX ! Nous vous conseillons d'utiliser un autre navigateur comme Chrome ou Firefox.

Fiesta des Suds – Rencontres avec des bénévoles en or

La Fiesta des Suds ne dégagerait certainement pas le même esprit convivial et hospitalier sans l’implication d’une cinquantaine de bénévoles, investit dans des missions les plus diverses.

Accueil artiste, équipe presse, brigade verte, déco, signalétique… les tâches sont nombreuses. Chaque année, une cinquantaine de volontaires donnent de leur temps, de leur énergie et de leur motivation pour participer à l’organisation du festival. Au final, des journées rythmées de rencontres, d’échange, de partage, de bonne humeur, de (bonne) fatigue, de rigolade et de courbatures pour l’équipe organisatrice comme pour celle des bénévoles. Mais qui sont-ils ?

 

OEUVRER EN COULISSE

Il y a ceux, comme Marine Berger, qui oeuvrent en coulisses. Et pour cause, la jeune femme de 27 ans a participé lors de trois éditions à l’accueil des artistes. De L’approvisionnement des loges à, l’accompagnement de l’artiste jusqu’à la scène ainsi que la gestion des demandes les plus inattendues, sont essentiels au bon déroulement des concerts. Une des premières qualités requises étant la discrétion. « On échange quelques mots et des fois on mange aussi avec eux. Mais nous ne devons pas les déranger pour une photo ou un autographe », explique Marine.

TRAVAILLER EN ÉQUIPE

La principale préoccupation de Laura Paoli est sa montre. Bénévole en 2017 et 2019 au service de presse, la trentenaire a découvert le concept des journées réglées comme du papier à musique. « C’est un travail d’équipe avec beaucoup de logistique et de coordination », précise-t-elle. Son rôle-clef : faire le lien entre artistes et journalistes pour permettre la tenue des interviews dans les meilleures conditions possibles et les délais impartis. « C’est assez intéressant de voir sur scène un artiste qu’on ne connaissait pas après l’avoir entendu expliquer sa démarche en interview.»

AGIR AU COEUR DE L’AMBIANCE

La tâche de Maxime Meyer est bien plus visible puisqu’il déambule parmi le public au titre de la brigade verte. Une équipe qu’il a rejoint par choix malgré son constat de faible évolution des comportements éco-responsables. « On ramasse les déchets mais au moins on profite de l’ambiance. On revoit tout le monde, on prend des nouvelles ». A 29 ans, Maxime a écumé de nombreuses manifestations en tant que volontaire, la Fiesta, où il a démarré en 2013, est le seul, à Marseille, où il l’est resté. Son vœu pour la cuvée 2020 : « Que ce soit la fête ! ».

 

Propos recueillis par Ludovic Tomas

 

Le Crédit Mutuel, partenaire de la Fiesta des Suds, récompensent les jeunes qui s’engagent. Découvrez l’offre !

Charger plus d'actualités...
ipsum venenatis, vel, facilisis consectetur Sed accumsan luctus Donec Aliquam sit