L.E.C.K : Un clash au dessus !

Si le rap français ne manque pas de talent, il manque souvent d’authenticité. LECK remet cette valeur au cœur de la musique avec un premier album au titre éloquent « Je suis vous ».

Parcours de vie

Cet artiste a surpris son monde en vendant plus d’albums que Booba la semaine de sa sortie. Fouad est devenu, à 23 ans, « en 10 ans de carrière, connu du jour au lendemain » comme le disait Paul Lederman, le producteur de Coluche. Enfant de Vitry sur Seine, le berceau du rap français (Lionel D, EJM), Fouad enregistre sa première mixtapeà 13 ans, seul avec les moyens du bord. Élevé dans une famille marocaine très nombreuse, il crée rapidement son premier groupe : Gâchette Lyricale. Tout pour le son, le reste pour l’école : forcément ça ne fait pas beaucoup ! « Si j’avais su, j’aurais fait autrement ! C’était une belle boulette. » La vie d’un jeune de quartier populaire est souvent marqué par des décès : celui d’un des membres de son groupe envoie Fouad en dépression sévère : « Je me suis renfermé et c’est un voyage à Jérusalem, aux cotés de Sinik et de l’Algérino qui m’a sauvé la vie. J’y ai vu une autre misère que la nôtre mais aussi les trois religions vivre ensemble dans la paix. Une claque ! » De featuring en featuring,LECK fourbit sa plume, améliore sa technique, voyage de plus en plus et Mokobé (113) qui l’a vu tout petit trainer ses baskets dans son studio, finit par le prendre sous son aile. « Je suis vous » peut voir le jour. La trilogie Internet/Underground/Validation des featurings a payé. « On arrive pas comme ça dans ce milieu en racontant n’importe quoi. Il y a beaucoup de travail. Je ne suis pas un effet de mode, je construis ma carrière. »

« En mode narrateur et haut parleur »

Son histoire c’est encore LECK qui la raconte le mieux, tout au long des titres de son album. On est ici dans un rap personnel, authentique mais jamais donneur de leçons. LECK a une vision précise de son art : « Chacun raconte ce qu’il veut mais on ne doit jamais oublier l’énorme responsabilité envers les plus jeunes. Le coté bling bling, je trouve ça immature. Voilà pourquoi je suis fan de Kerry James, un vrai poète. Je mets des mots sur le malaise d’une population qui s’enterre. Quand j’allais mal, j’aurais aimé entendre un rappeur me tirer vers le haut. C’est ce que je veux faire. »

Le Vitryot s’étonne que des gens (très bien) installés comme Booba ou La Fouine se clashent pour l’entertainment alors qu’ils vendent énormément d’albums. « Derrière y a des mômes, des gens pas bien dans leur tête, faut faire attention ! » Il en a fait un texte, « Hors Jeu » pour appeler à réconciliation. LECK c’est le rap des origines : love, unity and having fun !


La session live de L.E.C.Kpar RIFFX_fr

Authentik & Civik

Si le public suit LECK c’est qu’il sent en lui son honnêteté et son investissement quotidien. En toute discrétion, loin des projecteurs, il anime des ateliers d’écriture à la prison d’Aix-en-Provence, rend visite à des enfants malades dans des hôpitaux ou va dans des associations pour femmes battues. C’est également lui qui a réussi à imposer à sa maison de disque un prix minimal pour son album lors de sa sortie (moins de 10 €).

Un nouvel état d’esprit dans le rap est en train de se propager et LECK est l’une de ses bonnes nouvelles : « si j’écoute certains rappeur, pour réussir il faudrait être homophobe, ne pas parler des femmes en bien… Le vrai hip hop, c’est vraiment pas ça. »

Ne prenez pas LECK pour un naïf pour autant. Cette « machine à écrire » a déjà près de dix morceaux sous le coude, s’occupe de sa marque Triumphal (merchandising, label, production) et s’apprête à lancer des rappeurs à son tour. Loin des combats stériles et mercantiles des boss du rap français, une nouvelle vague commence à déferler sur le hip hop français. La carrière de LECK sera l’un des curseurs de cette (r)évolution. À suivre de très près !

Willy Richert

Le 29 avril à la Maroquinerie.

Sur le même sujet

Charger plus d'actualités...

DJ Cam : Miami Vice

massa sit quis dolor leo porta.