John Talabot : DJ-Kicks

La série DJ-Kicks s’est imposée depuis 1995 comme LA référence du DJ set pour plusieurs raisons : d’abord pour la qualité des artistes conviés par le label allemand K7.

De Carl Craig à Tiga en passant par Hot Chip, c’est toute la crème des musiciens électro au sens le plus large possible, qui a participé à cette série culte. Certains sont devenus des classiques du mixe comme celui de Kruder & Dorfmeister, Erlend Oye (des Kings of Convenience) ou Apparat. Pour le concept aussi : carte blanche est donnée aux artistes pour livrer leur vision d’un set (orienté dancefloor ou non) en dévoilant leurs influences et en y intégrant un ou plusieurs titres inédits de leur composition. Pour cette 45e sortie, le choix s’est arrêté sur l’Espagnol John Talabot. Excellente pioche pour l’auteur en 2012 de Fin (album de l’année) qui a remis au goût du jour la slow-house. Le Barcelonais n’a pas fait les choses à moitié pour ce DJ-Kicks : il est retourné chez sa maman, pas pour dévorer ses tortillas mais pour se replonger dans sa discothèque de 15 ans de deejaying. Résultat des courses : 27 titres de toute beauté (2 à 3 minutes maximum par morceau). Pas de noms connus (excepté Joaquin Joe Claussell, Moodyman et Jurgen Paape), mais peu importe tant la qualité est au rendez-vous ! Ce DJ-set est un chef-d’œuvre de subtilité ! On navigue entre techno jazz hypnotique, électro ambiante et house mutante sans aucune faute de goût ! À mille lieux des standards de mixe qui confondent efficacité et beauté, car c’est bien de beauté dont il faut parler ici. À l’image du titre inédit de Talabot : Without You, un future classique, placé en début de mixe car, dit-il : « Au milieu de tant de bons morceaux, il aurait dépareillé ! ». Génial et modeste en plus ! Le meilleur DJ Kicks de la série, tout simplement.

Willy Richert

Découvrir :
John Talabot – Without You

Sur le même sujet

Charger plus d'actualités...
nec porta. dapibus ut vulputate, id, tempus et, id mi,