Hervé, poète footeux

Il est l’un des talents INOUÏS du prochain Printemps de Bourges Crédit Mutuel. A 26 ans, Hervé suit les pas de Eddy de Pretto dans le rôle du poète des temps modernes qui mixe sans vergogne amour de la chanson française et passion pour l’électro. Portrait.

 

#INOUÏS

C’est une grande fierté d’être un Inouïs. J’ai un lien très affectif avec ces sélections régionales. Le Printemps de Bourges Crédit Mutuel est un festival mythique. Mes prédécesseurs ont fait une très belle carrière. C’est bien d’avoir des tremplins musicaux dans notre monde très virtuel.

 

#SINCERE

Je n’ai pas de filtre quand j’écris. Je le fais seul, dans ma chambre. J’essaye d’être le plus sincère possible. Je passe vite d’une émotion à une autre. Cet état se traduit dans ma musique. J’essaye de conjuguer avec, quitte à dénoter parfois. Je travaille sur le même ordinateur qu’à l’époque où je vivais chez ma mère. Je suis libre, mon savoir-faire me permet d’être totalement autonome. Sans liberté, impossible d’être créatif. Quand une chanson arrive, on ne maîtrise plus rien.

 

#BASHUNG

C’est un magicien, un producteur de génie, un chercheur d’or. C’est quelqu’un qui a sans cesse essayé de redéfinir les codes de ses chansons, de sa voix avec une incroyable ouverture sur le monde. Il a connu plus ou moins de succès selon les périodes. C’est un roi sans couronne. Il a repoussé les limites de la chanson française.

 

#EDDY

J’ai fait les premières parties de Eddy de Pretto. C’était vertigineux de pouvoir jouer devant 5000 personnes. Difficile de s’y habituer… J’aime beaucoup sa musique. Nos deux univers se croisent formidablement bien. Il a une exigence dans ses textes et sa posture. Il y a quelque chose de très frontal chez lui, de brut, c’est fascinant. Il a tout le succès qu’il mérite.

 

#BRETAGNE

Toute ma famille vit là-bas. J’y suis bien. J’aime quand il pleut, la mer, les gens, le calme. Je reviens à une certaine réalité. C’est un monde sain. J’ai commencé mon premier EP en Bretagne, j’ai écrit 5 chansons, je me suis mis à chanter. Tout est venu naturellement. Un premier EP, c’est tout ce que tu as voulu dire depuis que tu as commencé la musique. C’est la première cuvée !

 

#FOOT

Le football a fait partie de ma vie pendant 10 ans, une véritable obsession. J’ai saturé et tout arrêté. J’ai mis du temps à regarder à nouveau des matchs. J’ai appelé mon EP « Mélancolie FC » parce qu’il se réfère à mon adolescence, cette période où tous les rêves meurent parce que personne ne vous croit quand vous voulez être chanteur, acteur ou footballeur.

 

#CULTE

« Discovery » des Daft Punk : ce disque a changé ma vie. J’ai toujours écouté beaucoup de musique électro mais aussi de la chanson française. Sans m’en rendre compte, j’ai ressenti l’envie de faire se rencontrer ces deux mondes. Mon rêve aurait été que Bashung fasse un titre avec Daft Punk !

 

Amandine Scherer

 

  •  « Le Printemps de Bourges ». Du 16 au 21 avril.
  • Hervé, le 19 avril à 14h30 au 22
  • Premier EP, « Mélancolie FC ». Sortie le 17 mai

Sur le même sujet

Charger plus d'actualités...

Mina Tindle

Royal Blood : Royal Blood

et, at vulputate, quis efficitur. suscipit elementum