Frànçois & The Atlas Mountains : Piano Ombre

Frànçois Marry et ses compères proposent un nouvel album aux facettes noires et or. Ces maîtres de l’oxymore ont toujours aimé mélanger le clair et l’obscur, l’Afrique et l’Angleterre, les musiques éclairées pour les mots d’ombre. La langue française y sonne comme une poésie à la fois moderne et éternelle. Toujours torturé, François égrène des questionnements et des doutes, des amours passées et une nostalgie pour toile de fond. Peintre de l’ambiance, il y met des touches de décisions et des bords de volonté pour un résultat encore une fois en contrastes. Les rythmes mis en exergue, les influences multiculturelles, les séquences et l’analogique, tout ce mélange nous promène sur une route aux paysages si différents qui conduisent pourtant au même sommet.

Qu’on y soit sensible ou non, Piano Ombre est un grand disque, un de ceux que seule une petite poignée de Français sauraient fabriquer de manière aussi personnelle et originale. On ne sait jamais si la simplicité ou la complexité emporte la mise. Ce qui est sûr c’est que le foisonnement soigné d’arrangements (avec l’aide du producteur Ash Workman, ingénieur du son de Metronomy) ne cache jamais la forêt intime que l’on se partage. Un album que l’on se prend autant dans le ventre que dans les oreilles.

Marjorie Risacher

Découvrir :

Frànçois & the Atlas Mountains – La Vérité

Crédit Photo : © Matthieu Demy

Sur le même sujet

Charger plus d'actualités...
sem, Lorem mi, Phasellus porta. pulvinar Nullam diam felis leo. velit,