Flying Nun, le son de la Nouvelle Zélande

Cet été, le retour d’un groupe culte des années 1980 (The Chills) ainsi que des récentes rééditions ont replacé le label néo-zélandais Flying Nun au cœur du planisphère pop. Présentation d’un label peu connu du grand public mais hautement influent.

Dans l’actualité foisonnante de 2014, le retour des Chills n’a peut-être pas fait grand bruit, il n’en est pas moins réjouissant. Le groupe du Néo-zélandais Martin Phillipps a donné des concerts en Europe pour la première fois depuis 1996 et vient de terminer l’enregistrement de son nouvel album, le premier en… 18 ans ! Les Chills ont eu leur heure de gloire à la fin des années 1980, après des débuts éclatants sur le label Flying Nun, en même temps que des groupes comme The Clean, The Verlaines ou The Bats. Les premiers albums de ces derniers viennent d’ailleurs d’être réédités par le très réputé label indépendant américain Captured Tracks. Car si ces groupes ne sont pas très connus du grand public, ils sont des influences revendiquées par beaucoup de jeunes artistes aujourd’hui.

Le label Flying Nun a été, dans les années 1980, l’artisan d’un son très particulier, le « Dunedin sound », du nom de la ville d’origine des premiers groupes publiés par Roger Shepherd, son fondateur. Tout commence vraiment en mars 1982 avec la sortie du « Dunedin Double EP », un disque qui réunit quatre groupes : The Chills, Sneaky Feelings, The Stones et The Verlaines. Enregistrées sur un magnétophone 4 pistes, les chansons témoignent d’influences musicales très particulières, pas tout à fait dans l’air du temps. C’est que la Nouvelle Zélande est très éloignée des États-Unis et de l’Europe, à tel point que les disques y arrivent au compte-goutte, des semaines après leur sortie et à des prix prohibitifs. Les groupes locaux ne suivent donc pas vraiment l’actualité mais sont influencés par des disques plus anciens, qu’ils s’échangent : de la pop psychédélique des années 1960, du rock allemand des années 1970, un peu de punk… Leur pop a un son brut et fragile mais de vraies mélodies à faire valoir. Au fil des années 1980, ces groupes – et d’autres – vont connaître un succès international grandissant auprès des fans de pop « indépendante ». C’est la vraie belle décennie du label Flying Nun, qui perd sa spécificité par la suite en signant des groupes plus banals. Mais le souvenir demeure vivace et prêt à être ranimé à la moindre occasion.

Vincent Théval

Discographie sélective :

• The Bats The Bats Vol .1 (réédition 2014)

• The Chills Heavenly Pop Hits – The Best Of The Chills (compilation 1994)

• The Verlaines Juvenilia (réédition 2013)

Découvrir :

The Chills – Pink Frost

The Verlaines – Death and The Maiden

Sur le même sujet

Charger plus d'actualités...
elit. Sed libero. dolor sit nec Nullam quis, mi, odio