Fiesta des Suds : Nos coups de cœur dans la programmation 2019

Depuis l’esplanade du J4 jusqu’au Dock des Suds, les concerts se suivront mais ne se ressembleront pas du 10 au 12 octobre à Marseille : têtes d’affiche, nouvelles révélations, jeunes découvertes… La programmation promet d’être intéressante à la Fiesta des Suds, qui s’installe une fois de plus aux premières loges face à la mer, réveillant toutes les envie de prendre le large. Nos coups de cœur de l’édition 2019, c’est maintenant !

Catherine Ringer chante Les Rita Mitsouko

Jeudi 10 octobre – J4

Comment oublier tous ces trésors ? Comment vouloir les oublier ? Formant une montagne de tubes aussi importants que l’hymne national, la discographie des Rita Mitsouko est essentielle pour plusieurs générations de Français. Pas étonnant alors que Catherine Ringer continue de chanter sur scène cette pop barrée et bariolée, en hommage à ce duo mythique dont elle a fait partie.

 

Sofiane Saidi & Mazalda

Jeudi 10 octobre – J4

Rescapé de la vague world music des années 90, Sofiane Saidi s’est allié à Mazalda dans le but de donner au raï une dimension futuriste, sur fond de psyché-rock oriental. Un mélange singulier et envoûtant qui donne, une fois les premiers pas sur le dance floor effectués, l’irrésistible envie de prolonger les festivités jusqu’à l’aube.

 

Arno

Vendredi 11 octobre – J4

Souvent surnommé “le Higelin belge” ou encore “le Tom Waits belge”, Arnold Charles Ernest Hintjens a plus d’un tour dans son sac. Cette année, il revient avec son treizième album Santeboutique. Toujours poétique, puissant et mélancolique, le jeune septuagénaire nous emmène de Bruxelles à Oostende, histoire d’y déverser sa folie à la fois brute et douce.

 

Tshegue

Vendredi 11 octobre – J4

Révélation afro-punk de ces trois dernières années, Tshegue n’a laissé personne insensible sur son passage. Le duo créé par Faty et Dakou ne lésine jamais sur les percussions lorsqu’il s’agit d’accompagner les chants énergiques de sa chanteuse, en anglais ou en ligala. Des secousses rock, afro et transe qui ont germées à Kinshasa et s’exporte désormais partout.

 

Hey Bony

Vendredi 11 octobre – J4

Grand vainqueur de notre tremplin RIFFX, Hey Bony aura la chance de se produire à la Fiesta des Suds devant le public généreux de Marseille. Si ce jeune talent guadeloupéen a déjà fait ses preuves cet été au festival Afropunk, il déplacera son détonnant « ZWAP », mouvement qu’il a créé, pour faire durer la fête le plus longtemps possible à base de dancehall, afro beats, afro house, zouk, kompa, trap, hip-hop ou encore future beats. Un voyage sonore entre l’Afrique et la Caraïbe !

 

Bon Entendeur

Samedi 12 octobre – J4

Un trio érudit et atypique. Vous connaissez déjà tous Le Temps Est Bon, le remixe d’un titre d’Isabelle Pierre. A six mains, Bon Entendeur maîtrise parfaitement l’art d’associer productions électro, disco, funk et pop aux voix de grandes figures de la culture francophone (Jacques Chirac, Jean-Paul Belmondo, Jean Rochefort, Romy Schneider…). Un mélange détonnant et dansant, surtout en live.

 

Ala.ni

Samedi 12 octobre – J4

Découverte par Damon Albarn (elle a été choriste pour Blur et Mary J. Blige à ses débuts), cette jeune artiste née à Londres sait entretenir le mystère. Après un premier disque aux accents jazz, entre Broadway et les Caraïbes, Ala.Ni a dévoilé lors de cette rentrée un deuxième album (Acca), qui confirme tout son talent et cette voix, unique.

 

Dombrance

Samedi 12 octobre – J4

Dans la lignée d’un Sébastien Tellier, le producteur – bordelais d’origine – officie dans une electro-pop sombre qui se frotte régulièrement à de la new disco. Avec Bertrand Lacombe (de son vrai nom), la piste de danse prend une toute autre allure : celle d’un monde coloré, surréaliste, hallucinatoire où l’on se retrouve tous à répéter inlassablement « Giscard d’Estaing ».

Sur le même sujet

Charger plus d'actualités...