Farao : Till It’s All Forgotten

C’est sans doute la plus belle surprise de l’automne : avec son premier album, Farao fait une entrée fracassante sur la scène pop moderne. Sous ce nom, se cache la jeune Norvégienne Kari Jahnsen, qui a grandi dans le petit village de Ulnes mais qui, depuis quatre ans, réside à Londres. Elle y a exercé ses talents de bassiste et de batteuse au sein de différents groupes, tout en écrivant ses propres morceaux. Surtout, elle y a rencontré le musicien Mike Lindsay, du groupe Tunng, qui a accepte d’enregistrer le premier album de Farao… non pas en Angleterre mais en Islande, où Lindsay vit désormais. Sur « Till It’s All Forgotten », Kari Jahnsen joue de presque tous les instruments au fil de chansons à la fois évidentes et aventureuses, où sa voix et des arrangements foisonnants font merveille. La filiation avec Tunng est flagrante, dans le mélange gracieux entre pop électronique et influences folk. Une grande réussite.

Vincent Théval

Découvrir :

Farao – Bodies

Crédit Photo : © Karl Erik Brøndbo

Sur le même sujet

Charger plus d'actualités...
sed efficitur. leo pulvinar ipsum libero commodo