Elysian Fields : For House Cats And Sea Fans

Le groupe de Jennifer Charles et Oren Bloedow a toujours été celui de la beauté sensuelle, des ambiances éthérées et des atmosphères de coton. Et évidemment ce neuvième album ne déroge pas à la règle. For House Cats And Sea Fans doit son titre à l’imaginaire décidément vaste et intriguant de la chanteuse qui avoue avoir cherché ses auditeurs idéaux. Les chats et les gorgones ont d’ailleurs visiblement inspiré le peintre John Lurie (anciennement musicien et acteur) puisqu’il a accepté d’en créer la pochette tout spécialement pour eux. Le terrestre félin et l’étrange animal aquatique viennent compléter à merveille l’aérienne musique du duo new-yorkais. Un monde entier donc, à part, situé entre l’onirique et le cinématographique.

Comme toujours, Jennifer Charles joue de sa voix avec une sensualité sans commune mesure. Des mots les plus sombres elle sait faire des délices et il y a toujours du céleste dans ses moindres syllabes soupirées. Quant aux compositions d’Oren Bloedow, elles se tricotent parmi les berceuses les plus pop, rock et jazzy qui soient. Il y apporte cette fois les touches d’un piano qu’il a enfin osé jouer et quelques arrangements délicats puisés dans la world ou aux cordes d’un violoncelle sensible. Il ne faut surtout pas se laisser tromper par le côté faussement monotone de l’ensemble, ici il n’y a pas de longueur, il n’y a que des langueurs.

En presque vingt ans, Elysian Fields n’aura jamais été aussi beau, et ce n’est pas peu dire.

Marjorie Risacher

Découvrir :

Elysian Fields – Alms For Your Love

Sur le même sujet

Charger plus d'actualités...
neque. id Aenean tempus fringilla leo. pulvinar et, non