Des festivals engagés et responsables

Depuis quelques années, nombreux sont les festivals à vouloir intégrer une dimension écologique dans leur organisation et à vouloir sensibiliser le public sur la question.

Souvenez-vous il y a pourtant pas si longtemps, les festivals croulaient pourtant sous les déchets de gobelets en plastique, de bouteilles, des toilettes chimiques etc…

Depuis, la plupart des grands festivals français ont multiplié les initiatives, bilan carbone, gestion des déchets, gobelets réutilisables, énergie renouvelable, tous les sujets y passent pour tenter de limiter son impact sur l’environnement !

RIFFX a fait le tour de ses festivals partenaires et vous propose un aperçu de leurs engagements clés pour l’environnement.

We Love Green

Récompensé au Greener Festival Awards pour l’audace dans leur démarche éco-responsable parmi 500 festivals internationaux, ce festival se défini comme un laboratoire d’expérimentation de solutions de développement durable. Voici les mesures phares de cet évènement :

  • 84 fontaines à eau pour éviter bouteilles plastiques
  • 000 litres de déchets transformés en compost dont 23.000 litres créés pour les agriculteurs locaux
  • 100% de la vaisselle compostable
  • 100% toilettes sèches
  • Le festival fonctionne à 100% en énergie renouvelable
  • 800 repas invendus donnés à des associations locales

 

Hellfest

  • 62 % des déchets valorisés
  • Toilettes sèches
  • Préservation du site du festival grâce aux animations menées par Anima’Green
  • Transports en commun mis en avant, location de vélos sur site et parking à vélos gardienné

 

Le Printemps de Bourges Crédit Mutuel

  • Mise en place du label Le Printemps Responsable depuis 2008
  • 33 tonnes de déchets collectés dont 42% revalorisés
  • Collecte verre, papier et plastique dans 150 collecteurs publics et 200 bennes
  • Impression papier réduit au maximum et partenariat local avec un imprimeur labellisé environnement
  • Accord avec la ville de Bourges pour le nettoyage de la ville et le site du festival
  • Bus gratuits dans tout le département, trains supplémentaires mis en place, navettes gratuites pour rallier la gare, parking à vélo gardienné
  • Privilégier les prestataires et produits locaux, filières courtes
  • Stand pédagogique sur la vie des déchets

 

Beauregard

  • Bar à eau et sensibilisation au gaspillage de l’eau avec l’Agence de l’eau
  • Tri sélectif des déchets
  • Utilisation d’ampoules basse consommation
  • Utilisation mobilier recyclé pour la décoration
  • Gobelets réutilisables consignés, limitation des emballages, cendriers de poche
  • Interdiction de distribuer des flyers ou autres pendant le festival
  • Sensibilisation respect des forêts avec installation d’une forêt éphémère
  • Transports en commun mis en avant, possibilité de louer des vélos sur site et parking à vélos gardienné
  • Stands bios, végétariens ou vegan avec mise en avant produits frais et filière courte, le surplus des aliments sont donnés à des associations caritatives

 

Terres du Son

  • 75% des déchets sont valorisés sur les 49 tonnes produits
  • Gobelets réutilisables, distribution de cendriers de poche, vaisselle compostable
  • Utilisation de papier recyclé et limitation des impressions papier, imprimeurs locaux
  • Toilettes sèches, préservation du site du festival
  • Le festival a pour objectif de consommer moins d’énergie fossile que l’année précédente
  • Sensibilisation des festivaliers aux éco-gestes en récompensant les plus engagés via un pass à vie
  • Equipement à 100% de LED sur tous les équipements, promotion des énergies renouvelables
  • Transports en commun gratuits ou à tarif réduit, valorisation du co-voiturage et du vélo, voiturettes électriques pour les membres de l’organisation et carrosse avec chevaux après minuit
  • Restauration bio et locale avec produits frais et filière courte
  • Mise en avant du terroir local, plats végétariens
  • Limitation du gaspillage alimentaire avec les Restos du Cœur, collaboration avec des associations d’insertion

 

Cosmojazz

  • Remplacement bouteilles/gobelets plastiques par verres consignés et gourdes en métal – tri sélectif, collecte et valorisation des déchets
  • Documents de communication sur papier recyclé et impressions réduites au minimum
  • Favoriser l’électricité produite sur place (cellules photovoltaïques, barrage) plutôt que les groupes électrogènes
  • Transports en commun gratuits

 

Les Déferlantes

  • 63 % des déchets sont triés et recyclés
  • 100% des bâches promotionnelles sont recyclées en cabas
  • Plus de 500 stops pub distribués

 

Fiesta des Suds

  • Tri des déchets et recyclage
  • Verres consignés non logotypés pour être réutilisés sur d’autres manifestations
  • Partenariat local avec un imprimeur labellisé environnement
  • Transports en commun gratuits et location de vélos

 

Foire aux Vins d’Alsace

  • Tri sélectif et gobelets réutilisables
  • 10 tonnes de déchets en moins par an grâce au tri sélectif et aux gobelets réutilisables
  • Dématérialisation de nombreux documents papier
  • Transports en commun gratuits (15.000 personnes transportées en moyenne)

 

Nuits Sonores

  • Tri des déchets et valorisation
  • Gobelets réutilisables
  • Supports numériques plutôt que papier
  • Eclairage site LED ou ampoules basse consommation
  • Expérimentation de dispositifs innovants avec EDF
  • Transports en commun mis en avant, location de vélos sur site, parking vélos
  • Mutualisation des transports artistes et intervenants
  • Privilégier les prestataires et services locaux (services, imprimeurs, signalétique, véhicules, catering…)

 

Le Bon Air

  • Gobelets réutilisables consignés
  • Toilettes raccordées au réseau marseillais et toilettes sèches
  • Privilégier les prestataires et services locaux (location matériel, ateliers, brasseur…)
  • Partenariat avec l’Asso Boud’mer qui restaure des bateaux typiques et organise des ateliers pour enfants de sensibilisation au développement durable

 

Toutes ces actions menées par les festivals sont encourageantes ! Certaines mesures sont devenues incontournables comme le tri des déchets, l’utilisation de gobelets réutilisables, les toilettes sèches… Il reste du chemin à faire pour réduire drastiquement l’impact des festivals sur l’environnement, mais on peut faire confiance aux organisateurs de festivals qui ne manquent pas d’initiatives d’année en année.

Sur le même sujet

Charger plus d'actualités...

An Pierlé : Strange Days

elit. pulvinar commodo felis tristique adipiscing quis ut sit id