Coup de cœur Riffx : Solstyce se hisse vers les sommets

Au départ un projet improvisé, la formation pop française Solstyce est désormais en passe de devenir un groupe à l’avenir radieux. Découvrez le parcours atypique de ce coup de cœur RIFFX !

Solstyce est l’histoire d’une aventure humaine et artistique. Aujourd’hui un collectif musical de 12 personnes, le groupe est né un peu par hasard. Son fondateur, Thierry Coquiller, a lancé ce projet au sein de son entreprise avec ses complices Marie, Jeanne, Kevin, Aurélien, Nicolas et Florian, sans s’imaginer alors qu’il allait initier un projet artistique à part entière prêt à prendre son envol quelques années plus tard.

Après 2 albums de reprises autour de l’univers des comédies musicales, cette formation initialement basée sur les voix a ensuite accueilli des musiciens professionnels. A présent, près de cinq ans après ses débuts, ce qui était un projet amateur et devenu un groupe à part entière, avec une ambition affichée : « nous avons un projet artistique à défendre » explique Thierry Coquiller, claviériste, chanteur et co-auteur au sein du groupe avec Jean-Pierre Souchaire.

Un projet qui se professionnalise

Ancien musicien d’orchestre, Thierry Coquiller a un solide background musical derrière lui. Amoureux de musique populaire à la française, son parcours artistique est inspiré par des références de la chanson tels que Laurent Voulzy, Jean-Jacques Goldman ou encore Florent Pagny et Francis Cabrel.

Le projet nantais (ses membres sont basés entre Nantes et Angers) a su fédérer autour de lui une douzaine de personnes (7 chanteurs et 5 musiciens professionnels, à présent intégrés au groupe). Artistiquement, le groupe est coaché par le compositeur anglais Ben Bridgen. Ce dernier veut apporter une dimension pop importée des pays anglo-saxon tels que Coldplay et Maroon 5, tout en gardant la langue française. « Nous restons ouverts aux différents styles musicaux, de la variété à la country, mais nous nous orientons clairement vers un univers plus pop », souligne Thierry Coquiller.

Solstyce construit avec minutie les conditions idéales pour prendre son envol. Outre un premier album de compositions programmé pour début 2016, des contacts sont pris pour une tournée à la rentrée 2015, mais aussi des programmations en festival. Un clip illustrant la chanson d’inspiration africaine « Shindzela » doit sortir également en juin 2015.

Les projets ne manquent donc pas, et Solstyce peut d’ores et déjà s’appuyer sur une expérience solide pour aller au bout de ses ambitions. Dès ses débuts, le groupe a été jeté dans le grand bain, donnant des concerts au Zénith de Nantes et au Palais des Congrès de Nantes. Des expériences qui ont d’emblée permis à la formation de franchir des étapes. Pas question pour autant de les brûler. « Nous partirons en festival et en tournée quand nous serons prêts », tempère Thierry Coquiller.

« A titre personnel je côtoie beaucoup d’artistes, du coup je garde un grande humilité par rapport à ce métier. Je serais heureux que notre projet fonctionne, et surtout que Solstyce poursuive sa carrière avec des évolutions multiples. Pour moi c’est d’ailleurs plus un collectif à géométrie variable qu’un simple groupe», explique l’initiateur du projet. L’aventure ne fait donc que commencer pour Solstyce ! Suivez Solstyce sur RIFFX.fr et sur Soundcloud pour ne pas manquer ses prochaines actualités.

Portrait chinois de Solstyce :

• Si vous étiez une chanson : « Derrière les mots » d’Alain Souchon et Laurent Voulzy, qui résume bien ce qu’est la relation à la musique.
• Si vous étiez un instrument : un piano car on peut tout composer avec cet instrument.
• Si vous étiez un élément de la nature : un arbre, car c’est multidirectionnel !

Votre top 10 des chanteurs

• Jean-Jacques Goldman
• Francis Cabrel
• Laurent Voulzy
• Florent Pagny
• Rock Voisine
• Les Beatles
• Toto
• Muse
• Coldplay
• Maroon 5

Sur le même sujet

Charger plus d'actualités...
velit, leo. tristique consectetur id Nullam risus ipsum justo odio Donec