Préparer son premier concert !

Ça y est vous avez une date ! C’est magnifique !!! Au boulot.

Avoir une date, ce sont des nouvelles problématiques à régler. Avez-vous assez de répertoire ? D’ailleurs, combien de temps faut il jouer ? Vous sentez-vous prêts à jouer devant des gens ? Comment allez-vous organiser votre set ?

Un concert c’est, intro / développement / conclusion, comme une disserte… comme la vie. Mais prenons les choses dans l’ordre.

D’abord, tous vos titres sont-ils au point ? Si non, il va falloir bosser ceux qui ne tournent pas encore en mettant les bouchées doubles, chacun individuellement chez vous, puis ensuite en groupe.

Si le titre reste plus faible malgré vos efforts, mieux vaut éviter de le jouer pour le moment. Il est préférable de jouer moins longtemps et ne faire que des bons titres, que de faire du remplissage avec des titres qui feront du tort à votre prestation. Prenez le temps de monter les morceaux qui ne sont pas prêts, et de les jouer dans un concert prochain.

Au pire prévoyez de rejouer un ou deux morceaux en rappel, pour combler le manque de matériel sonore. Après, si le temps de concert est imposé, à vous de choisir éventuellement une ou deux reprises qui ferait plaisir à votre public mais surtout à vous (réarrangées, c’est encore mieux)

La setlist

Une règle d’or pour votre set : les premiers et derniers morceaux sont les plus importants. Quelqu’un qui ne vous connaît pas vous jugera sur le premier titre. Et le dernier morceau laissera le dernier souvenir de vous.

Dans l’ordre des morceaux, veillez à éviter les enchaînements où, par exemple, le guitariste doit changer de guitare à chaque morceau, vous perdrez en rythme. Réunissez les morceaux ou le guitariste joue avec le même instrument. Et créez les conditions pour les changements de matériel : par exemple, le chanteur va raconter l’histoire de la chanson, pendant que les musiciens s’activent !

Attention également à jouer au bon tempo sur scène : le tempo d’un morceau change tout, même à quelques Bpm près ! Si vous avez peur de ne pas être assez carré, vous pouvez essayer de mettre un clic de métronome dans les oreilles de votre batteur pour prendre les morceaux aux bons tempi. Important : tout cela se teste, pendant vos répétitions, bien sûr !

Si vous avez des bandes à envoyer en live, c’est le moment de s’organiser. Elles seront probablement envoyées par le batteur via un sampleur qu’il déclenchera avec ses baguettes en tapant sur des pad dédiés. Mettez vos séquences dans l’ordre d’envoi de vos morceaux, et surtout réglez bien les niveaux entre toutes les séquences, elles doivent avoir exactement le même volume. Vous ne voulez pas agresser les gens avec une séquence qui explose d’un coup.

Dans la même idée, vous devez régler les volumes de tous les effets ou sons que vous allez utiliser aux claviers, à la guitare, c’est un gros travail.

Claviéristes, guitaristes, n’hésitez pas à louer un studio tout seul, pour pouvoir vous brancher en « line in » sur une sono et faire tous les réglages nécessaires.

Travaillez bien en répète avec les séquences que vous devrez envoyer pour ne pas avoir de mauvaises surprises en live. N’essayez rien le jour même du concert : nouvelle pédale, nouvelle guitare, jamais jouée avant, nouveau son… De préférence ne changez pas vos cordes le jour même mais au moins 2 jours avant un concert. Les cordes neuves mettent au moins un jour à se stabiliser. Ne vous mettez pas en danger inutilement !

Bon concert !

libero. ut felis id, in tristique ultricies eget odio quis porta.