Votre navigateur actuel n'est pas compatible avec RIFFX ! Nous vous conseillons d'utiliser un autre navigateur comme Chrome ou Firefox.

Artiste, raconte-nous une story !

« Inventé » par Snapchat, popularisé par Instagram, désormais présent ailleurs, c’est le format tendance de ces dernières années sur les réseaux sociaux. Alors pour ne pas s’en laisser conter, voici tout ce que vous devez savoir pour utiliser les stories.

 

C’est quoi une story ?

C’est une fonction proposée par certains réseaux sociaux, comme Snapchat, Instagram ou Facebook. Elle permet de créer des petits formats, des petites « histoires » à partir de photos, de vidéos et de petits outils de personnalisation (hashtag, filtres, textes, effets…). C’est un message visuel et sonore court, créatif et dynamique. Mais surtout, il est éphémère, puisque sa durée de vie est limitée (24 heures en général).

 

À quoi ça sert une story ?

C’est le nouveau format star des réseaux. Cet argument devrait suffire pour convaincre du premier intérêt des stories : utiliser au mieux les potentialités offertes par les outils de communication que constituent les réseaux sociaux ! Mais en plus de montrer que vous êtes en phase avec votre temps, faire des stories permet d’augmenter votre visibilité : à chaque nouvelle story publiée, votre profil apparaît en haut de l’écran des utilisateurs qui vous suivent, dans la file des stories à regarder. Cela vous donne une mise en avant intéressante et un point de contact supplémentaire avec votre audience.

Plus généralement, c’est un moyen simple et facile à produire pour communiquer directement avec vos fans. C’est, comme son nom l’indique, un outil de storytelling. Les maîtres mots sont donc spontanéité, authenticité et contact direct !

 

C’est quoi une bonne story ?

La première chose à retenir c’est : une story = une idée. Pas de choses complexes. C’est un format court donc un seul message par story. Elle peut être composée de plusieurs contenus (photos et/ou vidéos qui s’enchaînent), mais mieux vaut se limiter entre 1 et 5 (7 grand maximum). Au-delà, les taux de visionnage chutent drastiquement. Pour limiter le taux de « zap », soignez bien le premier et le dernier contenu. Vous pouvez aussi faire des contenus « feuilletonnants » pour inciter à regarder en entier.

En tout cas, elle doit contenir des textes courts (en majuscules pour plus d’impact visuel), un hashtag bien choisi (directement en rapport avec le message), une localisation précise (pour apparaître dans les stories publiques liées à ce lieu), des images / vidéos travaillées avec les filtres proposés et des petites touches d’originalité pour attirer l’oeil. Et bien sûr, votre musique !

Une bonne story, c’est aussi une story qui tombe au bon moment. Alors quand la publier ? Sans surprise, c’est en dehors des heures de bureau ou de cours que les résultats sont les meilleurs : de 4h à 6h, entre 8h et 10h, entre 12h et 14h, entre 20h et 22h. Après, cela dépendra aussi du profil de vos fans.

Pour la fréquence, là aussi, cela dépend de votre communauté, et de vos choix de communication. L’avantage de la story, courte et éphémère, c’est qu’elle n’est pas obligée de contenir une actu incroyable ou un contenu nouveau fort.

 

Elle raconte quoi ta story ?

Elle peut servir à teaser une communication plus importante à venir (sortie d’un titre, d’un album, un futur concert, une collaboration etc.). Mais c’est surtout un moyen de créer un contact régulier, voire quotidien avec votre public. En montrant les coulisses, l’envers du décor. Cela créé de la proximité, en vous rendant accessible. Montrez vos activités, votre « routine » : en train de composer, de répéter, d’aller sur un lieu de tournage ou de concert, ou tout simplement en train de vous amuser ou de vous détendre avec les membres du groupe ou des amis. Ou quelque chose d’insolite, de touchant, un moment marquant, drôle ou inattendu qui arrive dans votre journée.

Comme toujours, la première chose à faire, c’est… de regarder ce que font les autres ! Pour s’en inspirer ou s’en démarquer. Commencez par regarder ce que font les artistes dont vous vous sentez proches. Côté rap, regardez ce que font Dadju ou Gims, pour le côté com’ classique parfaitement maîtrisée, BigFlo et Oli, pour une communication plus directe/vie quotidienne. Dans le même registre, Pomme n’hésite pas à partager des sessions voix-guitare depuis « sa chambre », comme une copine qui prendrait la guitare dans une soirée pyjama, ou tout simplement des tranches (courtes !) de vie . Si votre univers artistique dépasse la musique, regardez les photos-résumés de journée commencées par Vincent Delerm pendant le confinement. Bref, regardez, inspirez-vous, et lancez-vous !

 

Story ou post ?

Sachez que les stories, bien qu’éphémères, sont beaucoup plus partagées que les posts classiques. Donc vous pouvez privilégier le format story pour vos annonces importantes et vos actualités ou pour partager des moments du quotidien de votre vie d’artiste, et garder en post permanent les contenus plus travaillés. À vous de faire votre sauce !

Donec libero. Aenean elit. amet, adipiscing sem, elit. ut felis