Votre navigateur actuel n'est pas compatible avec RIFFX ! Nous vous conseillons d'utiliser un autre navigateur comme Chrome ou Firefox.

Chapelier fou : Deltas

À l’écoute du deuxième album de Louis Warynski, on pense immédiatement à son collègue de bureau Yann Tiersen. Les deux musiciens ont beaucoup en commun : ils ne sont pas Parisiens (Chapelier vit en Lorraine, Tiersen en Bretagne), détail qui a son importance pour un musicien que de se tenir loin de la sphère médiatique parisienne. Les deux sont multi-instrumentistes : violon, piano… Enfin, ils privilégient dans leurs compositions la mélodie à l’aspect virtuose. La comparaison s’arrête là car notre Chapelier s’aventure presque uniquement dans des contrées instrumentales électroniques mariées à l’acoustique alors que Tiersen garde toujours au fond de lui cet esprit rock, voire punk. Deltas est un ovni dans la production électronique actuelle : ce n’est ni de la house, ni de la techno et encore moins de l’electronica (quoique). Non, le terme le plus juste serait celui d’« electro folklore ». N’envisagez surtout pas le terme « folklore » comme un résurgence d’une musique d’un autre temps ancré au plus profond des régions françaises, mais bel et bien comme un imaginaire de proximité, une ritournelle 2.0. Les violons et piano se marient à merveille avec une rythmique électro toute en nuance et subtilité. Là où Woodkid propose un pudding assez lourd, le chapelier nous invite à un repas simple au premier abord mais qui mérite largement ses trois macarons. C’est tout simplement beau et élégant.

Willy Richert

Découvrir :

Chapelier Fou – Tea Tea Tea

Crédit Photo : © Romain Gamba

Charger plus d'actualités...
ut leo porta. in elit. commodo elit. nec felis massa