Bromance presents : Homieland Vol. 1

En quelques années Bromance est devenu le label de référence électro parisien. Fondé par Manu Barron (manager de Gesaffelstein, patron du Social club et du Wanderlust) et Brodinski, Bromance (Bro pour Brodinski et Mance pour Manu) ressemble plus à un club d’amis qu’à une véritable écurie de producteurs superstars. C’est d’ailleurs la philosophie de cette compilation divisée en deux parties : l’une entièrement consacré à la « family » (Brodinski, Louisahhh !!!, ou Canblaster et Panteros666 en solo et les membres du Club cheval). La seconde est une carte blanche aux « friends » soit Jimmy Edgar, Para One ou Richelle pour ne citer qu’eux. Tous les titres sont inédits et se oscillent entre techno trippé, hip-hop mutante, R&B distordu ou dance pompière assumée. On savait depuis quelques temps que Paris était en train de retrouver la place qui était la sienne dans le milieu des années 1990, mais l’écurie Bromance veut aller plus loin en exportant ses poulains aux quatre coins de la planète. On ne s’en étonnera pas puisque, Brodinski en tête, Bromance apporte un son et un état d’esprit qui manquait à cette scène électro : celle de la fête sans œillères et d’une volonté de se jouer des clichés sans retenue aucune.
Frais et innovant. Bromance est le label à suivre, sans conteste.

Willy Richert

Découvrir :

BRODINSKI Feat. SD – Can’t Help Myself

Sur le même sujet

Charger plus d'actualités...