Björk : Vulnicura

Neuvième album pour la plus connue des Islandaise. Björk se livre ici comme jamais.

Björk a accouché dans la douleur de son neuvième album : douleur car « Vulnicura » raconte la rupture avec son mari le plasticien Matthew Barney et comme la dame n’est pas du genre à tricher, l’album est intense. Douleur aussi dans la commercialisation de l’album, piraté quelques semaines avant sa sortie officielle. Résultat : Barney n’est toujours pas revenu et le lancement de ce petit bijou a du être avancé dans la précipitation avec les dommages que l’on sait.

Les dommages du téléchargement

Mais le savons nous vraiment ? Savons-nous exactement ce que représente un simple clic de téléchargement pour un artiste ? Cela signifie des mois de travail perdu, une tournée en péril mais, bien plus grave, la possibilité de ne plus jamais enregistrer un album pour une artiste aussi « borderline » que Björk. Borderline dans le sens commercial et artistique : l’Islandaise vend moins car ses projets sont de plus en plus pointus, loin de la loi du marché tel que l’entend Madonna, par exemple qui va chercher le producteur à la mode (Avicii) afin de se doter d’une street credibility alors que Björk écrit, paroles et musiques, et s’entourent des talents de demain, ici The Haxan Cloak et Arca vu à côté de Kanye West.

Vulnicura. L’album de la renaissance ?

Parlons musique et ce projet audacieux et très impudique qui nous raconte l’histoire d’une femme délaissée, brisée mais qui se relève car on éteint pas un volcan islandais avec des larmes. Les neuf titres de l’album sont intenses, baignés de cordes avec une pincée d’electronica. Björk retrouve son chant, sa subtilité alors qu’on l’avait perdu avec ses vocalises de diva. Les mélodies sont plus simples, plus directes mais méritent plusieurs écoutes, comme toute chose complexe. Björk est une immense artiste, honnête et qui se dévoile ici comme jamais. On espère juste, égoïstement, que son prochain mari la délaisse très vite pour écouter une nouvel album !

Willy Richert

Découvrir :

Bjork – Vulnicura

Crédit Photo : © Inez and Vinoodh

Sur le même sujet

Charger plus d'actualités...

FKA Twigs : LP1

neque. libero. Sed non in vulputate, accumsan amet, et,