Bertrand Burgalat, un parrain au top !

Après avoir découvert Paris Music Festival l’année dernière en tant que spectateur, Bertrand Burgalat se prête cette année au jeu du parrain avant de se produire pour un concert inédit au Musée des Arts et Métiers.

Qu’est-ce qui vous a plu dans la proposition du Paris Music festival ?

Je trouve intéressant de sortir du contexte habituel d’un concert, des automatismes et de la scénographie qui va avec.  C’est drôle car j’ai fait une chanson qui s’appelle Musées et cimetières qui parle avec ironie de la muséification de Paris. Cette ville a tendance à devenir une ville musée mais il y existe des musées qu’on ne connait pas et qui sont passionnants. La collection    des Arts et Métiers est remarquable et très poétique. Il y a des salles incroyables : les tableaux et sculptures peuvent m’émouvoir mais certaines machines sont aussi très belles. L’acoustique est formidable. Je me souviens du concert de Catastrophe l’année dernière, le son était excellent.

C’est un joli moyen de faire se rencontrer des arts très différents ?

C’est vrai. Si je prends le cas spécifique du musée des Arts et Métiers, c’est un endroit qui concentre des machines et des moyens de télécommunications. Ce sont des inventions qui ont aussi impacté tout un pan de la musique du 20ème siècle comme celle de Kraftwerk par exemple.

Est-ce que Paris est la ville de toutes les musiques ?

Oui ! Nous sommes dans une période où les charts sont souvent dominés par un type de musique mais quand j’ai commencé à sortir des disques, les choses   étaient plus catégoriques encore. Si tu ne faisais pas telle ou telle musique, c’était très compliqué. Aujourd’hui je vois des gens qui font du jazz, des trucs très différents de la tendance et qui existent malgré tout. C’est moins unilatéral qu’à d’autres périodes et c’est très bien.

Paris vous inspire ?

Quand on habite depuis longtemps à Paris on finit par s’y habituer et je trouve que les étrangers ou les provinciaux qui viennent à Paris voient des choses que les parisiens ne voient pas. Moi je suis arrivé à Paris vers 17 ans et j’ai l’impression de connaitre la ville par cœur. Quand je me balade dans une rue ou un quartier que je ne connaissais pas, c’est un émerveillement.

Quel est le lieu le plus insolite où vous aimeriez jouer après le Musée des Arts et Métiers ?  

Tous les lieux inspirants à Paris : la gare RER de la Défense, le toit de la Grande Arche, la tour Montparnasse. J’aime la beauté et la fonctionnalité de ces endroits.

 

 

LE TITRE POUR S’AMBIANCER AVANT D’Y ALLER

 

C’EST QUAND ?

  • Vendredi 15 mars à 20h au Musée des Arts et Métiers dans le cadre du Paris Music Festival

 

Bertrand Burgalat / Parrain 2019 du Paris Music Festival

Pour sa quatrième édition le Festival Paris Music vous donne rendez-vous une nouvelle fois dans les plus beaux endroits de la capitale en mars. Bertrand BURGALAT nous fait l'honneur d'être le parrain de cette édition 2019, nous sommes très fiers !

Publiée par Festival Paris Music sur Mercredi 13 février 2019

Sur le même sujet

Charger plus d'actualités...

Akhenaton : paroles de sage !

velit, accumsan commodo Praesent ante. elit. Donec facilisis Curabitur