André Bratten : Gode

Mais que se passe t-il en Norvège ? Non content de posséder l’un des joueurs les plus facétieux du monde du foot, Zlatan Ibrahimović, ce pays nordique nous a donné quelques-uns des producteurs les plus excitants de la décennie : on pense à Todd Terje, Lindstrøm ou Royksopp. Et avant eux, le génial pianiste Bugge Wesseltoft (vu aux côtés de Laurent Garnier). Aujourd’hui, le nom d’André Bratten vient s’ajouter à cette liste déjà riche. « Gode » est son second album et, disons le tout net, ce disque est un miracle. Il remet à l’honneur un genre un peu délaissé en électro, l’ambient. Les treize pistes de l’album parlent à l’esprit, vous emmènent dans des contrées inexplorées parfois difficiles d’accès mais d’une beauté sidérante. On oublie souvent que la musique électronique n’est pas seulement une musique de club ou de gros festivals mais a aussi une esthétique intime que l’on peut écouter au casque ou au coin d’un feu. On pense à Autechre, à Biosphere, mais Bratten trace sa propre ligne. On ne va pas vous faire le coup de l’album de l’année mais on n’en est pas loin !

Willy Richert

Découvrir :

André Bratten – Quiet Earth

Crédit Photo : © Stephen Butkus

Sur le même sujet

Charger plus d'actualités...