5 bonnes raisons de découvrir le festival AFROPUNK

Pour la 5ème année, le festival Afropunk pose ses valises colorées et définitivement contestataires à Paris. RIFFX va vous donner envie de rattraper votre retard si vous ne connaissez pas encore l’évènement. Alors, pourquoi on y va ?

 

5/ POUR FAIRE PARTIE DE L’HISTOIRE

L’Histoire avec un grand H car celle du festival est aussi celle de la représentation de la culture black et punk dans la musique. Le premier Afropunk a lieu en 2005 sous l’impulsion de James Spooner, tatoueur afro-américain et réalisateur du documentaire « Afropunk: The Rock’n’Roll Nigger Expérience », centré sur la scène punk et alternative au sein de la communauté noire américaine.  James s’allie à l’un des producteurs du film pour organiser un festival gratuit à Brooklyn, qui va passer de 250 à 90 000 festivaliers en 14 ans et s’exporter à Atlanta, Londres, Johannesburg et Paris. Oui c’est possible de mélanger la culture festive africaine et le punk contestataire très UK !

 

4/ POUR PRENDRE UNE LEÇON DE STYLE

A l’Afropunk, tout le monde ose : mélange des couleurs, des matières, des influences. Comme chaque année, des créateurs du monde entier viennent exposer leur talent au SpinThrift Market, spécialement pensé pour les adeptes du DIY, des objets uniques et du sur mesure inspiré de l’art africain. Mais c’est surtout dans le public que la mode s’éclate ! Ouvrez vos yeux, c’est une ode au style.

 

3/ POUR SE RÉGALER

Impossible de ne pas craquer à l’espace culinaire du festival : ici toutes les cuisines du monde se dégustent sous la houlette de Fati Niang, créatrice du food truck « Black Spoon ». Burgers jamaïcains, tajines de poulet, sushis, bananes plantains : le melting pot va se faire aussi dans l’assiette ! Promis, vous ne danserez pas le ventre vide.

 

2/ POUR SE SENTIR LIBRE

Si le festival fait la part belle aux cultures africaines, Afropunk est aussi le rendez-vous de toutes les communautés, souvent qualifiées de « minoritaires » et qui, pendant 48 heures, se sentent enfin toutes puissantes. Ici chacun a sa place : le festival lutte ardemment contre toutes les formes de discrimination. Leur slogan 2019 ? « We see you » : « Voir, c’est croire. Voir, c’est comprendre. Voir, c’est soutenir. Nous, le peuple, nous vous voyons. Nous vous voyons ».   Tout est dit, place à la fête.

 

1/ POUR LA PROGRAMMATION ULTRA FÉMINISTE

A l’heure où les autres festivals s’ouvrent à la parité, l’Afropunk s’est toujours démarqué par une programmation ultra féminine. Cette année encore, la bombe Lizzo, l’incontournable Solange, la fantasque Janelle Monae, les frangines d’Ibeyi ou encore la DJette parisienne Anaïs B vont souffler un vent de révolution et de fierté sur la Seine Musicale. Black is beautiful.

 

Amandine Scherer

 

  • Festival Afropunk Paris : les 13 et 14 juillet à la Seine Musicale.

Sur le même sujet

Charger plus d'actualités...
felis tempus mi, pulvinar Donec sed amet,